Truffes au chocolat épicées

26 déc. 2011
1 Papilles !
A cette période de l'année, les truffes et la saveur des épices sont un grand classique, inévitables. 
J'ai choisi la recette de Sébastien Gaudard, d'un livre que j'adore, vous l'aurez compris si vous me suivez depuis longtemps, "Le meilleur des desserts". 
On peut décliner cette recette en enlevant les épices, ou en ajoutant des brisures de spéculoos pour apporter un peu de croquant sous la dent.

Ça titille les papilles !, Truffes, Chocolat, Epices, Cannelle, Gingembre, Muscade, Poivre, Clou de girofle


Pour 50 truffes
  • 18cl de crème fleurette (30 à 35% de mat. gr.) - (j'ai préféré utiliser de la crème épaisse)
  • 1 càc de mélange quatre-épices (que j'ai réalisé moi même : 1/3 cannelle - 1/3 muscade - 1/3 poivre + clou de girofle)
  • 1/4 càc de cannelle
  • 1/4 càc de gingembre râpé frais
  • 60g de miel (de châtaignier de préférence)
  • 220g de chocolat à 64% de cacao 
  • 25g de beurre frais
Finition
  • 100g de chocolat (je m'en suis passé)
  • 75g de cacao amère
  • 4càc de mélange quatre-épices (je m'en suis passé également)

Porter la crème à ébullition. Ajouter les épices, et laisser infuser 15 min.
Pendant ce temps, hacher finement le chocolat.

Chauffer l'infusion crème/épices, et verser sur le chocolat et le miel. Mélanger. 
Lorsque la préparation est lisse, ajouter le beurre coupé en petits dès. Mélanger délicatement.
Tapisser le fond d'un plat (15x25cm), de papier cuisson. Verser le chocolat sur 1,5cm d'épaisseur. 
Réfrigérer au moins 2H.

Découper en petits carrés de 1,5cm de côté. Poudrer les mains de sucre glace et façonner des boules. Les placer au réfrigérateur 30 min.

Préparer le mélange de cacao et d'épices dans une assiette creuse. 
Faire fondre le chocolat au micro onde, par séquence de 30s. 
Couvrir les truffes d'une fine tranche de chocolat fondu, rouler dans la poudre de cacao épicée.
Conserver au réfrigérateur dans une boîte hermétique.

PS : je n'ai pas couvert les boules de chocolat de chocolat fondu avant de les rouler dans du cacao. Et je n'ai pas épicé le cacao de finition, j'ai pensé que cela aurait été trop fort pour les enfants
J'ai simplement roulé dans du cacao amer. Cela va beaucoup plus vite, et je ne pense pas que ça change vraiment le goût ou la texture ;-)

Je vous souhaite de passer de très bonne fêtes (un peu en retard pour Noël). 




Plus d'infos »

Etoiles au citron

18 déc. 2011
3 Papilles !
De délicieuse petites étoiles pour déguster à Noël. Elles sont simples à réaliser, et sont essentiellement constituées d'amande en poudre et de blanc d'oeuf, ce qui leur confère une texture un peu collante sous la dent. On peut aisément décliner cette version citronnée en version épicée ... ;-). Pour le glaçage vous pouvez choisir de n'en mettre que très peu, comme moi, ou de les recouvrir complètement. 
J'ai trouvé la recette chez Camille, aussitôt aperçue, aussitôt réalisée. J'ai pris quelques libertés, notamment au niveau de la quantité de sucre ... (comme d'habitude je réduis, et j'aurais pu réduire encore tellement c'est sucré). 

Ça titille les papilles !, Biscuits, Etoiles, Citron, Noel


Pour 80 étoiles
  • 400 g d'amandes en poudre 
  • 250 g de sucre
  • 3 blancs d’œufs 
  • 3 citrons (on se sert du zeste)
Glaçage
  • 1 blanc d'oeuf
  • 80g de sucre
  • 2 gouttes d'huile essentielle de citron (facultatif)

Mélanger la poudre d'amande, le sucre et le zeste de citron.
Monter les blancs d'oeufs en neige ferme, et les ajouter petit à petit au mélange précédent, jusqu'à obtenir une pâte ferme.

Préchauffer le four à 150° (th5).

Abaisser la pâte obtenue entre deux feuilles de papier sulfurisé, sur 5 mm d'épaisseur.  
A l'aide d'un emporte pièce, découper de petites étoiles, et les déposer délicatement sur une plaque allant au four, recouverte de papier cuisson.

Enfourner pour 10 min de cuisson, ils ne dorent que très peu. Les laisser refroidir sur une grille.

Préparer le glaçage, monter le blanc en neige et le mélanger au sucre glace (et l'HE de citron si vous avez).

Si vous choisissez la même option que moi pour le glaçage, il suffit de remplir une poche à douille, munie d'une douille à peine ouverte, et de faire des aller retours par dessus les petites étoiles rangées côte à côté sur la grille.

En revanche si vous raffolez du glaçage et que le sucre ne vous fait pas peur, doubler la quantité de blanc d'oeuf et de sucre, et tremper les étoiles puis les retourner d'un geste rapide pour éviter que ça ne coule.

Laisser sécher au moins 4h avant de pouvoir déguster ces petites merveilles. 

Plus d'infos »

Tartelettes au St nectaire et à la tomate

9 déc. 2011
3 Papilles !
Enfin une recette salée, ça faisait un petit moment que je ne publiais plus que du sucré. Voici donc une recette fromagère sous forme de tarte express pour laquelle il faut très peu d'ingrédients. Il faut bien évidemment aimer le Saint nectaire qui a une saveur un peu particulière. J'ai fais des tartelettes (assez petites) mais on peut opter pour une grande tarte à découper, un peu comme une pizza. 


Ça titille les papilles !, Tarte salée, Fromage, Saint nectaire,Entrée


Pour 4 personnes 

  • 1 rouleau de pâte brisée
  • 6 tomates fermes 
  • 1 saint nectaire (environ 300g)
  • Chapelure
  • Beurre
  • Sel et poivre

Préchauffer le four à 180° (th6).

Laver et essuyer les tomates. Les découper en rondelles, assez épaisses pour contrebalancer le goût du saint nectaire avec une seule couche de tomate. Les déposer sur une serviette propre, saler et laisser dégorger 10 min.

Beurrer les moules à tartelettes. Découper des cercles de pâtes brisées et foncer les moules. 
Détailler le saint nectaire en tranches, ne pas oublier d'enlever la croûte. 

Disposer des lanières de fromage sur les fonds de tartes. 
Surmonter de tomate, poivrer.
Parsemer de chapelure, puis de petits dès de beurre.

Enfourner pour 20 min de cuisson, jusqu'à ce que les tartelettes soient bien dorées. 

Servir chaudes avec de la salade. 

Ça titille les papilles !, Tarte salée, Fromage, Saint nectaire,Entrée

Une recette marmiton. 
Plus d'infos »

Carrés de chocolat à la menthe

5 déc. 2011
2 Papilles !
L'association du chocolat et de la menthe, c'est un grand classique que j'aime beaucoup. Je vous propose une recette de petites sucreries qui se réalisent très très simplement, et sans cuisson. 

Avant de passer à la recette, je tiens à remercier "mon fidèle lectorat" (ça fait pompeux), qui ne me laisse pas tomber malgré les irrégularités de mes publications. les personnes qui se sont inscrites à ma newsletter, celles qui me laissent des commentaires, celles qui me suivent plus discrètement, celles qui me font confiance au point de tester des recettes de mon blog :-D, celles qui me suivent via hellocoton ... parce que sans ça, ce blog n'aurait vraiment aucun intérêt. 
Je dois vous avouer que j'ai par moment perdu motivation au point de vouloir cesser toute activité sur mon blog, la faute à plusieurs raisons (que je préfère ne pas exposer, pour ne pas plomber "l'ambiance" de ces délicieux carrés chocolatés :-), mais ce blog me tient vraiment trop à coeur (bien que modeste est ma contribution à la blogosphère culinaire). Je tenais à le dire, donc Merci.

Make way au carrés de chocolat à la menthe. 


Ça titille les papilles !, Chocolat, Menthe, Friandise, Carrés


Pour 24 carrés

  • 250g de petits beurre
  • 100g de beurre détaillé en cube
  • 125ml de lait concentré sucré
  • 70 g de chocolat à la menthe

Glaçage au chocolat

  • 200g de chocolat au lait 
  • 2càc d'huile végétale

Beurrer un grand moule rectangulaire, peu profond, et le tapisser de papier sulfurisé (laisser dépasser sur les bords).

Écraser les petits beurre en poudre fine. Ayez la précaution d'y laisser des morceaux en chapelure plus grossière, pour la texture. 

Faire fondre le beurre dans le lait concentré, à feux doux. Remuer régulièrement.
Dans un saladier, mélanger la poudre de petits beurre, le chocolat à la menthe découpé en morceaux, et y incorporer le lait/beurre chaud. 

Bien mélanger le tout (à la main, même si c'est salissant, pour éviter les gros amas) et étaler dans le moule.
couvrir et réfrigérer 20min.

Faire fondre le chocolat au bain marie, avec l'huile végétale.
Verser le chocolat sur le fond de pâte. Lisser, ou au contraire, à l'aide d'une cuillère à café, faire des "vagues" sur la surface. Je préfère parce que lisser du chocolat fondu et obtenir un truc à peu près lisse ... c'est un peu casse tête, mais c'est au gout et à l’agilité de chacun.

Réfrigérer plusieurs heures puis découper en carrés. 
En fonction de la température extérieur, les conserver au frais. Si vous les conserver au frigo, je conseil de les sortir une vingtaine de minutes avant dégustation c'est meilleur ;-). 



Plus d'infos »

Cookies made in USA

14 nov. 2011
6 Papilles !
Une deuxième recette de cookies, avec cette fois la version classiques aux pépites de chocolat. Je ne dis pas que c'est LA version originale du cookie made in USA, mais ils restent absolument délicieux, on sent bien le chocolat vu la quantité qu'ils comportent ... ils croustillent et sont moelleux au centre.
Je pense que si je les refais, je réduirais la quantité de beurre à 110g, ils m'ont paru en contenir un chouïa de trop. Et comme pour les cookies abricot et cardamome, je ne réserverais pas au frigo avant de cuire, le bombé des cookies m'a un peu dérangé.


Ça titille les papilles !, Chocolat, Cookies, USA, Biscuits



Pour 18 cookies

  • 1 oeuf moyen
  • 130g de beurre mou
  • 200g de chocolat noir
  • 2càc d'extrait de vanille liquide
  • 180g de farine
  • 1càc de levure
  • 100g de sucre roux


Sur une planche, tailler le chocolat en grosses pépites (couper un carré en quatre).
Avec une cuillère en bois, mélanger le beurre et le sucre. Incorporer l'oeuf battu et la vanille.
Ajouter ensuite la farine préalablement mélangée à la levure et les pépites de chocolat. Amalgamer sans toutefois trop travailler la pâte. 
du bout des doigts, former 18 boules de la taille d'une grosse noix sans les lisser et réserver au frais 30min.

Ça titille les papilles !, Chocolat, Cookies, USA, Biscuits


Préchauffer le four à 180° (th6).
Placer les cookies sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (espacer de 5cm). Enfourner à mi hauteur pour 12 à 14min de cuisson. Si vous les voulez moelleux ou légèrement croquants. Pour des cookies encore plus croustillants poursuivre la cuisson de 2-4 min supplémentaires. 
Laisser reposer 2 min hors du feu (ils sont tout mou mais ils durcissent encore légèrement), puis les laisser refroidir sur une grille.

Ça titille les papilles !, Chocolat, Cookies, USA, Biscuits


Plus d'infos »

Cookies abricots et cardamome

5 Papilles !
Ce week-end ça été cookies party. J'en ai fait de deux sortes, la deuxième recette vous sera présentée une prochaine fois. 
Je n'avais encore jamais fais de cookies. On en discutait récemment avec une collègue (Elodie je te fais un coucou si tu passes par là ;-) et ça m'a donné envie de me lancer, parce que jusqu'à présent les cookies ça ne me bottait pas plus que ça. C'est plutôt rapide à faire. La cuisson se gère en fonction du goût, plus ou moins moelleux/croustillant. Sans surprise, c'est évidemment bon ! J'adore la cardamome alors je n'ai pas beaucoup réfléchi pour sélectionner deux recettes de cookies. J'ai tiré la recette d'un livre que j'ai reçu en cadeau dans une commande fnac "Petits gateaux" aux éditions Solar, mais je crois qu'on trouve ces cookies dans le livre précisé en bas d'article (les éditions solar font de jolis livres je trouve). 

Cette recette dit de former des boules avec la pâte et de la réfrigérer 30 min pour la figer et obtenir un cookies qui se la joue pas trop crêpe. Mais mes cookies étaient du coup trop bombés (à mon goût). En bouche cela ne gêne pas, mais esthétiquement je trouve que "ça fait moins cookies". Je pense que la prochaine fois je ne mettrais pas au congélateur, peut être qu'ils sont plus jolies. 
Sur ces entrefaites existentielles ... voici la tête de ces cookies et la recette. 

Ça titille les papilles !, Cookies, Cardamome, Abricot, Biscuit, Gâteaux


Pour 18 cookies

  • 1 oeuf moyen
  • 120g de beurre mou
  • 10 gousses de cardamome verte (ou 1càc en poudre)
  • 100g d'abricots secs
  • 170g de farine
  • 1càc de levure
  • 100g de sucre en poudre
  • 50g de pignons de pin  (j'ai du remplacer par des amandes effilées) 

Chauffer une poêle et y faire chauffer les pignons, à sec. Ouvrir les gousses de cardamome et écraser les graines. Couper les abricots en dès. 

Avec une cuillère en bois, mélanger le beurre et le sucre. Incorporer l'oeuf battu. Ajouter en une seule fois la levure mélangée à la farine, la cardamome, les pignons et les dès d'abricots. Mélanger sans travailler de trop la pâte. 

Former 18 boules de la taille d'une grosse noix, sans les lisser. Les aplatir légèrement et réserver 30 min au congélateur. 

Préchauffer le four à 180° (th6).
Placer les cookies sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (espacer de 5cm). Enfourner à mi hauteur pour 13min de cuisson au moins. Si vous les voulez légèrement croquants, 15min, pour des cookies encore plus croustillants aller jusqu'à 17-18min au four.  
Laisser reposer 2 min hors du feu (ils sont tout mou mais ils durcissent encore légèrement), puis les laisser refroidir sur une grille.




Plus d'infos »

Crumble au chocolat

9 nov. 2011
3 Papilles !
Le chocolat c'est bon et c'est fondant. 
Le crumble c'est croustillant et ça fait croq' croq' dans la bouche. 
Un mix des deux c'est miam miam !


J'ai fais ce crumble il y a un petit moment déjà. Et à écrire la recette pour vous, j'en veux là tout de suite ...

Ça titille les papilles !, Crumble, Chocolat, Noisette, Miettes

Pour 6 personnes

  • 200g de chocolat noir 
  • 25cl de crème fleurette
  • 10cl de lait
  • 1 oeuf entier + 1 jaune
Miettes

  • 75g de noisette grillées
  • 75g de sucre en poudre
  • 75g de beurre
  • 100g de farine
Dans une petite casserole, sur feux doux, mettre les noisettes et le sucre. Lorsque ce dernier commence à fondre, passer le mélange dans un mixeur. Verser dans une jatte et ajouter ensuite la farine et le beurre. Ne pas trop travailler la pâte. 

Faire bouillir le lait et la crème. 
Hors du feu ajouter le chocolat râpé, laisser reposer 5 min et mélanger la préparation jusqu'à ce qu'elle soit homogène. 

Préchauffer le four à 120°(th 3-4)
Placer la grille au tiers supérieur. 

Ajouter les oeufs battus à la préparation au chocolat qui doit épaissir.

La verser dans un plat (ou des ramequins individuelles) et répartir par dessus les miettes, très délicatement (elles ne couleront pas au fond, c'était mon inquiétude).

Mettre au four pour 4à moin de cuisson.
Si le dessus du crumble n'a pas doré, allumer le grill avant de terminer la cuisson.

Servir tiède ou froid. 


Ça titille les papilles !, Crumble, Chocolat, Noisette, Miettes



Plus d'infos »

Pommes de terre savoyardes

25 oct. 2011
3 Papilles !
Par ici, commence à faire particulièrement frisquet, à pleuvoir des cordes et cie. C'est avec ce genre de climat qui ne donne pas très envie de s'aventurer dehors, si ce n'est pour le strict nécessaire, qu'on apprécie de déguster des plats qui tiennent au corps. La raclette, connue de tous, est une spécialité d'hiver. La recette que je vous propose est un dérivé de cette raclette, pour les personnes qui n'ont pas d'appareil à raclette, par exemple, ou simplement pour changer.

La photo a été prise à la va vite, c'est un plat qui n'attend pas ... 


Pour 4 personnes

  • 4 grosses pommes de terre coliban
  • 125g de fromage à raclette
  • 20g de beurre
  • 1càs de persil plat


Cuire le pommes de terre, avec la peau, à l'eau, à la vapeur, ou au micro ondes. Puis égoutter.
Inciser une croix au centre de chaque pomme de terre et presser délicatement les bords pour l'ouvrir.

Répartir le fromage grossièrement râpé sur les pommes de terre et napper de beurre.

Mettre sous un gril chaud, jusqu'à ce que le fromage et le beurre soient fondus.
Parsemer de persil ciselé.

Servir avec des cornichons et des oignons blancs marinés au vinaigre.
Plus d'infos »

Cannelés au café

19 oct. 2011
4 Papilles !
En voilà des petites douceurs qui se mangent sans fin. Après avoir confectionné des cannelés au chocolat (clic), je me suis laissé tenter par ceux au café. L'arôme du café dans les gâteaux, les éclairs (je pourrais tuer pour un éclair au café !) et autre sucreries, émoustille aisément mes papilles. 
Surtout que l'on peut réaliser ces cannelés avec de l'extrait de café, mais s'il venait à manquer, le café instantané fait aussi très bien l'affaire. 


Ça titille les papilles !, cannelés, café, mignardises, mini cannelés



Pour 20 mini cannelés 

  • 25cl de lait entier
  • 1 oeuf + 1 jaune
  • 50g de farine
  • 25g de beurre
  • 125g de sucre
  • 3càs d'extrait de café (Vahiné ou Trablit) ou de café instantané 
  • 2cl de rhum ou de whisky (facultatif)

Porter à ébullition le lait, et le beurre. Retirer du feu puis délayer l'extrait de café au fouet. Si vous n'avez pas d'extrait de café, diluer du café instantané dans le lait chaud. Goûter et ajouter la quantité de café selon le goût, sachant que les arômes ont tendance à s'estomper légèrement à la cuisson.
Laisser tiédir.

Ça titille les papilles !, cannelés, café, mignardises, mini cannelés

Dans un saladier mélanger la farine et le sucre. Creuser un puits et verser l'oeuf entier, le jaune, et l'alcool. Fouetter énergiquement.
Ajouter ensuite le lait au café. Mélanger à nouveau de façon à obtenir une pâte fluide sans grumeaux.

Transvaser la pâte dans une bouteille et laisser reposer 24h au frigo (la mienne n'a reposé qu'une nuit).

Le lendemain, préchauffer le four à 210° (th7). Sortir la bouteille de pâte et la secouer.

Poser le moule en silicone sur une plaque de cuisson et remplir les alvéoles de pâte, en laissant un bord de 5mm.

Enfourner pour 40-45 min (la mienne pas plus de 30-35 min !)
Démouler les cannelés encore chaud et les laisser refroidir sur une grille.

Ça titille les papilles !, cannelés, café, mignardises, mini cannelés

Déguster ... Savourer ...
Plus d'infos »

Crumble banane et noix de coco

15 oct. 2011
3 Papilles !
C'est un crumble absolument délicieux ! Un vrai coup de coeur pour les papilles, il a fait l'unanimité parmi les nombreuses personnes qui y ont goûtées (petits et grands). La banane et la noix de coco se marient très bien ensemble. Le chocolat blanc prend une saveur caramélisée à la cuisson. 


Ça titille les papilles !, Crumble, Banane, Noix de coco, Anglais



Pour 6 personnes 

  • 4 bananes
  • 3 pommes reine des reinettes
  • 3càs de raisins secs 

Miettes

  • 60g de chocolat blanc
  • 100g de noix de coco râpée 
  • 70g de sucre
  • 100g de farine
  • 100g de beurre
  • 1 pincée de sel
  • 1/2càc de cannelle

Casser le chocolat blanc en petits morceaux (un grand couteau, une planche à découper permettent de faire des petits cubes assez facilement).

Mettre les raisins secs à gonfler dans du rhum, ou dans du thé très chaud.

Confectionner les miettes en mélangeant, du bout des doigts, tous les ingrédients, sauf le chocolat blanc. Réserver dans le réfrigérateur le temps de préparer les fruits. 

Cuire les pommes, épluchées et coupées en morceaux, dans une casserole pendant 10 min. Hors du feu, ajouter les raisins secs et les bananes coupées en rondelles.

Préchauffer le four à 180° (th6).
Répartir les fruits au fond d'un plat. Mélanger les pépites de chocolat blanc avec les miettes du crumble et en saupoudrer les fruits.

Enfourner pour environ 30 min de cuisson.

Ça titille les papilles !, Crumble, Banane, Noix de coco, Anglais

Servir tiède. 

J'ai tiré cette recette de ce livre. J'ai également fait le crumble au chocolat, qui a eu autant de succès. Je vous en parlerai une prochaine fois.



Plus d'infos »

Prunes et yaourt aromatisé

11 oct. 2011
0 Papilles !
Ce n'est pas une recette, pas vraiment. C'est un dessert tout simple, qui prend 2 min à faire. Ça ne paie pas de mine, mais c'est bon, frais et gourmand ! 
J'ai découvert que la saveur de la cardamome se mariait très bien avec celle de la prune. Ça donne des idées.
En ce moment je ne cuisine pas vraiment, je n'innove pas. Ceci explique mon "absence" sur mon blog, et cette "recette".

Ça titille les papilles !, Prune, Yaourt, Cardamome, Miel, Dessert rapide

Pour 2 personnes

  • 140g de yaourt au lait brassé
  • 4càc de miel
  • 1càc de cardamome moulu
  • 4 prunes 


Mélanger le yaourt, le miel et la cardamome dans un bol.
Détailler les prunes en quartiers.

Les disposer dans une assiette et napper de yaourt aromatisé. 
Déguster. 

Plus d'infos »

Koshumbir

1 oct. 2011
1 Papilles !
Une salade fraîche, de légumes crues, très savoureuse et parfumée, croquante. 
Vraiment très agréable. 
Pour ne rien gâcher, c'est très rapide à faire.

Koshumbir, ou koshambir, que l'on sert en accompagnement des currys en Inde.

Ça titille les papilles !, Koshumbir, Koshambir, Inde, Curry, Gingembre, Salade fraîche, Légumes crues, Carotte, Concombre, Oignon, Cacahuète

Pour 2 bols
  • 1 petit oignon jaune (80g)
  • 1 concombre libanais, épépiné (130g)
  • 1 petite carotte (70g)
  • 3cm de gingembre frais, rapé (15g)
  • 35g de cacahuètes grillées, non salées
  • 1càs de jus de citron

Peler l'oignon et la carotte.
Hacher finement l'oignon.
Râper grossièrement le concombre, avec la peau, ainsi que la carotte.
Concasser les cacahuètes.

Mélanger dans un récipient, l'oignon, le concombre, la carotte, le gingembre et les cacahuètes.
Ajouter le jus de citron juste avant de servir le koshumbir.

Cette salade se passe très bien de sel ... mais si vous préférez saler, rien ne l'interdit. 
Plus d'infos »

Brick pomme de terre et thon

19 sept. 2011
0 Papilles !
Ça fait bien 10 jours que je n'ai rien publié ... aie aie aie !
J'essai de me rattraper avec une recette (qui date du mois de ramadan) de brick au goût très doux grâce à la pomme de terre et au fromage, et avec une pointe d'acidité apporté par l'olive. 
C'est très simple à faire, comme toujours avec les brick.
J'ai obtenu une quinzaine de nem (assez grand) avec cette quantité de farce. En faisant des briouat triangulaires j'en aurais obtenu une vingtaine très certainement. Les triangles nécessitant moins de farce que les nem. 

Ça titille les papilles !,Brick, Briouat, Pomme de terre, Thon, Olive, Fromage fondu, Vache qui rit
Vise un peu la mise en scène, du grand art ! 

Pour 15 brick

  • 800g de pomme de terre
  • 140g de thon égoutté (1 boîte)
  • 10 portions de fromage fondu (vache qui rit)
  • 1 oignon
  • 50g d'olives vertes dénoyautées coupées en rondelles 
  • 1càc de beurre pour cuire l'oignon + 1càc de beurre pour dorer les bricks
  • Sel


Peler les pommes de terre et les détailler en petits cubes. Pour aller vite j'ai utilisé ma mandoline, j'ai obtenu des frites que j'ai ensuite coupé rapidement en cubes.
Plonger dans de l'eau bouillante salée et cuire jusqu'à ce que les cubes soient tendres (attention à ne pas trop cuire, ça va vite, 10min). Égoutter et laisser refroidir.

Peler et hacher menu l'oignon (à la râpe). faire revenir dans une poêle avec du beurre, jusqu'à ce qu'il soit doré.

Mélanger les cubes de patates, le thon en miette, les rondelles d'olives, la vache qui rit que vous coupez en morceaux. Saler (très peu, les olives apportent leur lot de sel). Mélanger délicatement pour éviter la bouillie.

Préchauffer le four à 180° (th6).

Former des nem en mettant une grosse càs de farce sur le bas de la feuille de brick. Rouler un petit coup, rabattre la droite et la gauche vers le centre, et finir de rouler jusqu'au bout. 
Déposer sur une plaque allant au four, beurré. 

Faire fondre au micro onde la càc de beurre et badigeonner la surface des nem à l'aide d'un pinceau.

Enfourner, 10 min de chaque côté.

Servir encore chaudes. 


Plus d'infos »

Pipe rigate aux 4 fromages

8 sept. 2011
1 Papilles !
Une recette de pâte qui ne prend pas beaucoup de temps à préparer. La cuisson de la sauce aux 4 fromages prend moins de temps que la cuisson des pâtes. En 10 min c'est bouclé ... on passe à table ;-)

Ça titille les papilles !, Pâtes, Fromage, Pipe rigate


Pour 4 personnes 

  • 400g de pipe rigate
  • 1/4L de lait
  • 200g de fromage râpé : emmental, gouda, raclette, comté
  • 1/2càc de fécule
  • 6 pincées de curry
  • Sel et poivre


Porter de l'eau à ébullition, saler, et verser les pâtes en pluie. Cuire al dente en suivant les recommandations du paquet. Égoutter.

Dans une casserole, mélanger le lait, la fécule, le curry, le sel et le poivre. Porter à ébullition.
Laisser épaissir puis ajouter le fromage râpé. Mélanger et retirer.

Se régaler. 

Plus d'infos »

Vichyssoise

4 sept. 2011
0 Papilles !
Un délicieux velouté, grand classique de la cuisine française. Il s'agit d'un potage, généralement servit froid, de pommes de terre et de poireaux. 
J'ai tiré cette recette d'un livre sur les soupes dont j'avais gardé quelques photocopies, impossible de retrouver le titre et l'édition.


Ça titille les papilles !, Potage, Soupe, Pomme de terre, poireaux, Cuisine française


Pour 6 personnes

  • 3 grosses patates (900g) coupées en gros dès
  • 2 poireaux moyens (700g) coupés en rondelles
  • 1 gros oignon (200g) haché finement
  • 2L de bouillon de volaille
  • 60g de beurre
  • 180ml de crème 
  • Sel


Faire fondre le beurre dans une grande casserole et faire revenir l'oignon en remuant. 
Lorsqu'il est tendre, ajouter les poireaux et remuer. Cuire pendant 10 min.

Ajouter les pommes de terre, laisser revenir 2min. Verser le bouillon de volaille et amener à ébullition. Faire cuire à feux doux, sans couvrir, 15 min. Remuer de temps en temps.

Passer la soupe au moulin à légumes ou au mixeur plongeant. Ajouter petit à petit la crème pour obtenir une texture veloutée. 

Au moment de servir vous pouvez saupoudrer de cerfeuil frais, finement haché. 

Plus d'infos »

Brochettes de poulet à la marocaine

30 août 2011
1 Papilles !
Quoi de plus estivale que des brochettes cuites au barbecue. Très simple à faire et à cuire, le poulet à l'avantage de rester particulièrement tendre après cuisson. 

Ça titille les papilles !, Brochettes, Mechwi, Poulet, Volaille, Barbecue, Maroc


Pour 4-6 personnes

  • 1kg de blanc de poulet
  • 1 oignon
  • 15 brins de coriandre
  • 2càc de gingembre frais râpé
  • 3càc d'épices pour poulet ou à défaut d'un mélange de piment fort / piment doux / curcuma
  • 1càc rase de poivre noir (ou blanc)
  • 1càc de sel
  • jus d'1/2 citron jaune


Détailler le poulet en morceaux.
Peler et hacher menu l'oignon (la râpe en inox s'avère bien pratique).
Ciseler la coriandre.

Dans un récipient creux mélanger le poulet, l'oignon, la coriandre, les épices, le citron et le sel. Mélanger bien. 

Filmer et laisser mariner au frais pendant 2h au moins.

Enfiler les morceaux de poulet sur des pics à brochettes et cuire sur le barbecue quelques minutes en retournant de temps en temps. 

PS : J'en profite pour souhaiter une très bonne fête aux concernés. Koul 3am wa antom bikheir ;-)

Plus d'infos »

Chebakia

28 août 2011
5 Papilles !
Une incontournable pâtisserie du mois de Ramadan. Mois de ramadan qui arrive à sa fin d'ici quelques jours. Avec ma mère, nous en avons fait évidemment avant de commencer à jeûner, mais elle a sorti les ingrédients sans moi, j'ai donc loupé la partie la plus importante, celle où je dois noter et mesurer. Parce que oui, je l'avoue je n'ai jamais fais chebakia seule. 
J'en ai profité lorsque nous avons eu à en refaire en cours de mois (pour cause de rupture de stock), pour mesurer et noter le tout.
Un blog où ça parle de harira, d'entrée ramadanesques, de pâtisserie orientale et pas de chebakia .. c'est juste une hérésie ! ;-)

Chebakia à l'avantage de très très bien se conserver plusieurs semaines sans broncher ! (heureusement ... vu le temps que ça prend à confectionner)
J'arrête de parler où ça sera un billet de 10 pieds de long. 

Je précise simplement, avant d'envoyer photos et recettes, que j'ai toujours vu ma mère faire comme suit. Elle a toujours utilisé une machine à pâte pour avoir une pâte fine. Certaines personnes utilisent un rouleau à pâtisserie. C'est une possibilité mais c'est plus long et plus difficile (il me semble).
C'est parti !


Ça titille les papilles !, Chebakia, Griwech, Zlabia, Miel, Pâtisserie orientale, Ramadan, Sésame

Pour 1kg de farine (une cinquantaine de taille moyenne, sans certitude aucune)


La pâte
              Ingrédients secs 
  • 1kg de farine (T45 ou T55)
  • 20-25g de semoule fine (2càs)
  • 50g de sésame doré moulu (mouture fine, pour que la pâte ne se déchire pas au passage dans la machine)
  • 50g d'amandes entières moulues (idem, mouture fine, avec la peau)
  • 2càs pleines d'anis vert moulu
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 2 pincées de sel 
  • 1/4 de sachet de colorant alimentaire en poudre orange 
             Ingrédients liquides
  • 250g de beurre fondu
  • 2 oeufs
  • 1càc rase de levure fraîche, délayée dans 1càs d'eau tiède
  • 5cl d'huile d'olive
  • 5cl de vinaigre d'alcool blanc
  • 5cl d'eau de fleur d'oranger 
  • Un peu d'eau (pour tremper les mains au pétrissage)
La cuisson et la finition
  • Huile de tournesol, pour la friture
  • Miel (prévoir 1.5kg, voire 2kg ... c'est beaucoup, mais c'est ce qui sucre la chebakia)
  • Eau de fleur d'oranger (quelques bouchons)
  • Sésame doré entier, torréfié au four (pour en parsemer les chebakia)
Ustenciles nécessaires
  • Une machine à pâte (ou un rouleau à pâtisserie)
  • Une roulette à pâtisserie dentelé ou un découpoir spécial chebakia 
  • Plusieurs plateaux ou grandes assiettes pour déposer les chabakia formés (et accessoirement un minimum d'espace) 
  • 2 passoires pour égoutter les chebakia après qu'elles aient fait un saut dans le miel


Etape 1 : Préparer la pâte
Tamiser la farine et la semoule dans une jatte. Ajouter le reste des ingrédients secs à savoir : poudre d'amandes, de sésame, d'anis, levure chimique, sel, colorant. Mélanger.

Creuser un puits au centre, et y casser les oeufs. Verser également le beurre fondu, le vinaigre, l'huile d'olive, l'eau de fleur d'oranger, et la levure fraîche dissoute. 

Mélanger en partant du centre vers les ingrédients secs jusqu'à tout incorporer. Si la pâte vous paraît trop dure, plonger les mains dans un récipient d'eau tiède pour en prélever un peu et l'ajouter à la pâte. Tremper ainsi les mains et pétrir jusqu'à avoir une pâte souple. Surtout pas dure mais pas trop molle non plus.
Si par mégarde vous avez mis trop d'eau (ingrédient difficile à quantifier, la qualité de la farine peut changer la quantité d'eau nécessaire) il suffit d'ajouter de la farine petit à petit jusqu'à avoir rectifié l'erreur.

Former une boule que vous déposez sur votre plan de travail. Pétrir une dizaine de minutes pour finir de "mélanger" les ingrédients et rendre la pâte étirable. Le pétrissage de la pâte à chebakia se fait de la même façon que pour la pâte à msemen, en poussant des deux bras et en ramenant la pâte vers soi (en appuyant, faut y aller avec de l'huile de coude !). A force de pousser et de ramener vers soi, la pâte s'étire sur les côtés et finit par former un boudin, quand il est trop long, on ramène les bords droit et gauche au centre pour reformer une boule et rebelotte le pétrissage... Jusqu'à avoir une pâte qui ne se déchire pas si on l'étire. La pâte est lisse. 

Ça titille les papilles !, Chebakia, Griwech, Zlabia, Miel, Pâtisserie orientale, Ramadan, Sésame
Etape 2 : Former les chebakia
Former un long boudin. Découper des petits pâtons et réserver dans une jatte.

Une fois tout détaillé en mini pâtons, les reprendre un par un et écraser de la main pour avoir un rectangle épais de pâte.
Essayer, autant que possible d'avoir une forme allongé, assez peu large pour qu'au passage dans la machine vous obteniez une pâte de la bonne largeur, et ainsi former une seule ligne de chebakia par bande. Afin de minimiser les chûtes de pâte sur le côtés longs et pour éviter de trop re-découper avec la roulette pour ajuster. Réserver les rectangles obtenu, toujours dans la même jatte.

Ajuster le cran d'écart de la machine sur 2 dans un premier temps. Sortir une abaisse, qui sera épaisse. En sortir 3-4 et déposer sur le plan de travail.
Si à ce stade, vous constatez que la pâte est trop molle, qu'en sortant les abaisses, la pâte prend trop la forme de vos doigts lorsque vous la déplacez ... fariner légèrement les abaisses des deux côtés et frotter délicatement pour que la pâte "absorbe" la farine (ne farinez pas avec excès ... cela détériorerait l'huile de friture par la suite).

Désormais vous pouvez ajuster le cran d'écart sur 5 et repasser les abaisses ci dessus. Vous obtenez alors une bande de la bonne épaisseur. Déposer sur le plan de travail.

Avec une roulette à pâtisserie dentelée, découper des carrés dans la bande de pâte fine. Pour avoir des carrés sans sortir la règle d'écolier, utiliser un doigt pour mesurer (à peu près) la largeur de la bande et la reproduire (sur la perpendiculaire ... ) pour découper au bon endroit. Des carrés de 8 cm de côté environ.
Les deux bords de l'abaisse font des chutes, les réserver en boule, sous un papier film pour qu'elle ne durcissent pas.

Finir de découper les chebakia en faisant 5 entailles, parallèles les unes aux autres; sans aller jusqu'au bout (on cherche à avoir 6 lanières, pas trop épaisses, mais pas trop fines ou elles cassent à la friture, environ 1.5cm , soudées par les bords supérieurs et inférieurs).
Prendre un carré dans la main gauche et passer un doigt de la main droite sous les lanières 1, 3 et 5. Ces lanières là sont alors au dessus de votre doigt et les lanières 2,4, et 6 sont en dessous.
Avec la main gauche on ramène délicatement la lanière 6 vers l'intérieur du "tunnel" (les autres lanières viennent suivre le même chemin) sans forcément essayer de la sortir complètement de l'autre côté. Les lanières de gauche s'imbriquent dans les lanières de droite...
Déposer délicatement sur un plateau ou une assiette. Quand un plateau est remplit (ne pas les empiler surtout), recouvrir d'un linge propre pour éviter le dessèchement de la pâte.

Procéder de la même façon jusqu'à avoir épuisé la pâte.

Etape 3 : Cuisson et finition 
Mettre un bain d'huile à chauffer dans une friteuse. Il doit y avoir assez d'huile pour que les chebakia ne touchent pas le bas de la friteuse, les gâteaux doivent pouvoir remonter dans l'huile. 

Mettre également du miel, dans une petite marmite (ou grande casserole), à chauffer pour la rendre liquide. Parfumer avec un peu d'eau de fleur d'oranger (un bouchon pour 750g, environ). Mélanger, et ne pas amener à ébullition surtout. Quand le miel est liquide, couper le feu. 

Quand l'huile est très chaude, prendre une chebakia et la poser dans l'huile, en la retournant (la face supérieure dans le plateau devient la face inférieure dans l'huile). Elle doit remonter très rapidement à la surface et gonfler. 
Ne chargez pas trop une "tournée", vous risquez d'en brûler, et de ne pas avoir assez de place pour les retourner sans casser ! J'en met 6-7 à chaque fois. 
Lorsque les bords commencent à dorer, retourner. Les chebakia sont cuites quand elles sont dorés (orangé en fait). 
Enlever très rapidement, car à ce stade elle noircissent très vite, pour déposer dans le miel chaud. Elles continuent de colorer légèrement dans le miel. Retourner dans le miel pour qu'elles en soient complètement nappé.
Débarrasser dans une passoire, elle-même posée sur une assiette (assez grande pour ça ne goutte pas hors de l'assiette). 

Ne pas hésiter à ajouter de l'huile si nécessaire (quand vous voyez des taches de coloration sur certaines parties bombées de la chebakia ... c'est qu'elle touche les parois de la friteuse). Ajouter quand il n'y a pas de chabakia en cours de cuisson, pour ne pas baisser la température.

Egalement ajouter du miel (penser à recycler celui qui est tombée dans l'assiette sous la passoire) si besoin. Mais toujours le chauffer avant, et le parfumer à la fleur d'oranger. 

Une fois que les chebakia sont cuites, pas de répit, il faut encore les parsemer de sésame doré (et torréfié) avant de les déposer dans une boîte que vous pourrez fermer (pour la conservation). 

Ça titille les papilles !, Chebakia, Griwech, Zlabia, Miel, Pâtisserie orientale, Ramadan, Sésame

Et voilà, c'est finit ! (je m'y suis prise à deux fois pour écrire cette recette !!! O_o)
C'est plus simple de les faire, ... et de les manger ;-)


Et pour le jeu, je participe à un concours organisé par Sihem du blog Bonoise recettes sur le thème de la pâtisserie du ramadan.

Plus d'infos »
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Rechercher

S'inscrire à la newsletter

 

© 2010 Ça titille les papilles !