Brochettes de poulet à la marocaine

30 août 2011
1 Papilles !
Quoi de plus estivale que des brochettes cuites au barbecue. Très simple à faire et à cuire, le poulet à l'avantage de rester particulièrement tendre après cuisson. 

Ça titille les papilles !, Brochettes, Mechwi, Poulet, Volaille, Barbecue, Maroc


Pour 4-6 personnes

  • 1kg de blanc de poulet
  • 1 oignon
  • 15 brins de coriandre
  • 2càc de gingembre frais râpé
  • 3càc d'épices pour poulet ou à défaut d'un mélange de piment fort / piment doux / curcuma
  • 1càc rase de poivre noir (ou blanc)
  • 1càc de sel
  • jus d'1/2 citron jaune


Détailler le poulet en morceaux.
Peler et hacher menu l'oignon (la râpe en inox s'avère bien pratique).
Ciseler la coriandre.

Dans un récipient creux mélanger le poulet, l'oignon, la coriandre, les épices, le citron et le sel. Mélanger bien. 

Filmer et laisser mariner au frais pendant 2h au moins.

Enfiler les morceaux de poulet sur des pics à brochettes et cuire sur le barbecue quelques minutes en retournant de temps en temps. 

PS : J'en profite pour souhaiter une très bonne fête aux concernés. Koul 3am wa antom bikheir ;-)

Plus d'infos »

Chebakia

28 août 2011
5 Papilles !
Une incontournable pâtisserie du mois de Ramadan. Mois de ramadan qui arrive à sa fin d'ici quelques jours. Avec ma mère, nous en avons fait évidemment avant de commencer à jeûner, mais elle a sorti les ingrédients sans moi, j'ai donc loupé la partie la plus importante, celle où je dois noter et mesurer. Parce que oui, je l'avoue je n'ai jamais fais chebakia seule. 
J'en ai profité lorsque nous avons eu à en refaire en cours de mois (pour cause de rupture de stock), pour mesurer et noter le tout.
Un blog où ça parle de harira, d'entrée ramadanesques, de pâtisserie orientale et pas de chebakia .. c'est juste une hérésie ! ;-)

Chebakia à l'avantage de très très bien se conserver plusieurs semaines sans broncher ! (heureusement ... vu le temps que ça prend à confectionner)
J'arrête de parler où ça sera un billet de 10 pieds de long. 

Je précise simplement, avant d'envoyer photos et recettes, que j'ai toujours vu ma mère faire comme suit. Elle a toujours utilisé une machine à pâte pour avoir une pâte fine. Certaines personnes utilisent un rouleau à pâtisserie. C'est une possibilité mais c'est plus long et plus difficile (il me semble).
C'est parti !


Ça titille les papilles !, Chebakia, Griwech, Zlabia, Miel, Pâtisserie orientale, Ramadan, Sésame

Pour 1kg de farine (une cinquantaine de taille moyenne, sans certitude aucune)


La pâte
              Ingrédients secs 
  • 1kg de farine (T45 ou T55)
  • 20-25g de semoule fine (2càs)
  • 50g de sésame doré moulu (mouture fine, pour que la pâte ne se déchire pas au passage dans la machine)
  • 50g d'amandes entières moulues (idem, mouture fine, avec la peau)
  • 2càs pleines d'anis vert moulu
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 2 pincées de sel 
  • 1/4 de sachet de colorant alimentaire en poudre orange 
             Ingrédients liquides
  • 250g de beurre fondu
  • 2 oeufs
  • 1càc rase de levure fraîche, délayée dans 1càs d'eau tiède
  • 5cl d'huile d'olive
  • 5cl de vinaigre d'alcool blanc
  • 5cl d'eau de fleur d'oranger 
  • Un peu d'eau (pour tremper les mains au pétrissage)
La cuisson et la finition
  • Huile de tournesol, pour la friture
  • Miel (prévoir 1.5kg, voire 2kg ... c'est beaucoup, mais c'est ce qui sucre la chebakia)
  • Eau de fleur d'oranger (quelques bouchons)
  • Sésame doré entier, torréfié au four (pour en parsemer les chebakia)
Ustenciles nécessaires
  • Une machine à pâte (ou un rouleau à pâtisserie)
  • Une roulette à pâtisserie dentelé ou un découpoir spécial chebakia 
  • Plusieurs plateaux ou grandes assiettes pour déposer les chabakia formés (et accessoirement un minimum d'espace) 
  • 2 passoires pour égoutter les chebakia après qu'elles aient fait un saut dans le miel


Etape 1 : Préparer la pâte
Tamiser la farine et la semoule dans une jatte. Ajouter le reste des ingrédients secs à savoir : poudre d'amandes, de sésame, d'anis, levure chimique, sel, colorant. Mélanger.

Creuser un puits au centre, et y casser les oeufs. Verser également le beurre fondu, le vinaigre, l'huile d'olive, l'eau de fleur d'oranger, et la levure fraîche dissoute. 

Mélanger en partant du centre vers les ingrédients secs jusqu'à tout incorporer. Si la pâte vous paraît trop dure, plonger les mains dans un récipient d'eau tiède pour en prélever un peu et l'ajouter à la pâte. Tremper ainsi les mains et pétrir jusqu'à avoir une pâte souple. Surtout pas dure mais pas trop molle non plus.
Si par mégarde vous avez mis trop d'eau (ingrédient difficile à quantifier, la qualité de la farine peut changer la quantité d'eau nécessaire) il suffit d'ajouter de la farine petit à petit jusqu'à avoir rectifié l'erreur.

Former une boule que vous déposez sur votre plan de travail. Pétrir une dizaine de minutes pour finir de "mélanger" les ingrédients et rendre la pâte étirable. Le pétrissage de la pâte à chebakia se fait de la même façon que pour la pâte à msemen, en poussant des deux bras et en ramenant la pâte vers soi (en appuyant, faut y aller avec de l'huile de coude !). A force de pousser et de ramener vers soi, la pâte s'étire sur les côtés et finit par former un boudin, quand il est trop long, on ramène les bords droit et gauche au centre pour reformer une boule et rebelotte le pétrissage... Jusqu'à avoir une pâte qui ne se déchire pas si on l'étire. La pâte est lisse. 

Ça titille les papilles !, Chebakia, Griwech, Zlabia, Miel, Pâtisserie orientale, Ramadan, Sésame
Etape 2 : Former les chebakia
Former un long boudin. Découper des petits pâtons et réserver dans une jatte.

Une fois tout détaillé en mini pâtons, les reprendre un par un et écraser de la main pour avoir un rectangle épais de pâte.
Essayer, autant que possible d'avoir une forme allongé, assez peu large pour qu'au passage dans la machine vous obteniez une pâte de la bonne largeur, et ainsi former une seule ligne de chebakia par bande. Afin de minimiser les chûtes de pâte sur le côtés longs et pour éviter de trop re-découper avec la roulette pour ajuster. Réserver les rectangles obtenu, toujours dans la même jatte.

Ajuster le cran d'écart de la machine sur 2 dans un premier temps. Sortir une abaisse, qui sera épaisse. En sortir 3-4 et déposer sur le plan de travail.
Si à ce stade, vous constatez que la pâte est trop molle, qu'en sortant les abaisses, la pâte prend trop la forme de vos doigts lorsque vous la déplacez ... fariner légèrement les abaisses des deux côtés et frotter délicatement pour que la pâte "absorbe" la farine (ne farinez pas avec excès ... cela détériorerait l'huile de friture par la suite).

Désormais vous pouvez ajuster le cran d'écart sur 5 et repasser les abaisses ci dessus. Vous obtenez alors une bande de la bonne épaisseur. Déposer sur le plan de travail.

Avec une roulette à pâtisserie dentelée, découper des carrés dans la bande de pâte fine. Pour avoir des carrés sans sortir la règle d'écolier, utiliser un doigt pour mesurer (à peu près) la largeur de la bande et la reproduire (sur la perpendiculaire ... ) pour découper au bon endroit. Des carrés de 8 cm de côté environ.
Les deux bords de l'abaisse font des chutes, les réserver en boule, sous un papier film pour qu'elle ne durcissent pas.

Finir de découper les chebakia en faisant 5 entailles, parallèles les unes aux autres; sans aller jusqu'au bout (on cherche à avoir 6 lanières, pas trop épaisses, mais pas trop fines ou elles cassent à la friture, environ 1.5cm , soudées par les bords supérieurs et inférieurs).
Prendre un carré dans la main gauche et passer un doigt de la main droite sous les lanières 1, 3 et 5. Ces lanières là sont alors au dessus de votre doigt et les lanières 2,4, et 6 sont en dessous.
Avec la main gauche on ramène délicatement la lanière 6 vers l'intérieur du "tunnel" (les autres lanières viennent suivre le même chemin) sans forcément essayer de la sortir complètement de l'autre côté. Les lanières de gauche s'imbriquent dans les lanières de droite...
Déposer délicatement sur un plateau ou une assiette. Quand un plateau est remplit (ne pas les empiler surtout), recouvrir d'un linge propre pour éviter le dessèchement de la pâte.

Procéder de la même façon jusqu'à avoir épuisé la pâte.

Etape 3 : Cuisson et finition 
Mettre un bain d'huile à chauffer dans une friteuse. Il doit y avoir assez d'huile pour que les chebakia ne touchent pas le bas de la friteuse, les gâteaux doivent pouvoir remonter dans l'huile. 

Mettre également du miel, dans une petite marmite (ou grande casserole), à chauffer pour la rendre liquide. Parfumer avec un peu d'eau de fleur d'oranger (un bouchon pour 750g, environ). Mélanger, et ne pas amener à ébullition surtout. Quand le miel est liquide, couper le feu. 

Quand l'huile est très chaude, prendre une chebakia et la poser dans l'huile, en la retournant (la face supérieure dans le plateau devient la face inférieure dans l'huile). Elle doit remonter très rapidement à la surface et gonfler. 
Ne chargez pas trop une "tournée", vous risquez d'en brûler, et de ne pas avoir assez de place pour les retourner sans casser ! J'en met 6-7 à chaque fois. 
Lorsque les bords commencent à dorer, retourner. Les chebakia sont cuites quand elles sont dorés (orangé en fait). 
Enlever très rapidement, car à ce stade elle noircissent très vite, pour déposer dans le miel chaud. Elles continuent de colorer légèrement dans le miel. Retourner dans le miel pour qu'elles en soient complètement nappé.
Débarrasser dans une passoire, elle-même posée sur une assiette (assez grande pour ça ne goutte pas hors de l'assiette). 

Ne pas hésiter à ajouter de l'huile si nécessaire (quand vous voyez des taches de coloration sur certaines parties bombées de la chebakia ... c'est qu'elle touche les parois de la friteuse). Ajouter quand il n'y a pas de chabakia en cours de cuisson, pour ne pas baisser la température.

Egalement ajouter du miel (penser à recycler celui qui est tombée dans l'assiette sous la passoire) si besoin. Mais toujours le chauffer avant, et le parfumer à la fleur d'oranger. 

Une fois que les chebakia sont cuites, pas de répit, il faut encore les parsemer de sésame doré (et torréfié) avant de les déposer dans une boîte que vous pourrez fermer (pour la conservation). 

Ça titille les papilles !, Chebakia, Griwech, Zlabia, Miel, Pâtisserie orientale, Ramadan, Sésame

Et voilà, c'est finit ! (je m'y suis prise à deux fois pour écrire cette recette !!! O_o)
C'est plus simple de les faire, ... et de les manger ;-)


Et pour le jeu, je participe à un concours organisé par Sihem du blog Bonoise recettes sur le thème de la pâtisserie du ramadan.

Plus d'infos »

Samossas de carottes à l'anis

25 août 2011
1 Papilles !
De savoureuses samossas avec une pâte maison parfumée au curcuma (avec des feuilles de brick ou de filo j'appelle ça des brick ou des briouat, surement pas des samossas ;-). J'ai pioché la recette chez Mina du blog Au citron confit. J'ai été contrainte de la modifier légèrement, en fonction de ce que j'avais.

Ça titille les papilles !, Samossa, Carotte, Anis, Inde

Pour une quinzaine de petits samossas
La pâte

  • 250g de farine
  • 1/2càc de sel
  • 1/2càc de poivre
  • 1càc de curcuma
  • 1càs d'huile d'olive 
  • 5cl d'eau tiède
La garniture

  • 300g de carottes 
  • 1 oignon
  • 1càc d'échalote séché
  • 2 étoiles de badiane 
  • 1càc de sel
  • 1/2càc de poivre 
  • 2càs huile d'olive
  • 20-30cl d'eau
  • Huile de friture
Préparer de la pâte
Mélanger la farine, le sel, les épices, l'huile et mélanger. 
Ajouter l'eau tiède et mélanger. Pétrir pour incorporer les ingrédients et obtenir une pâte homogène et souple. Filmer et laisser reposer 1h.

Préparer la garniture
Peler les carottes et les détailler en petits cubes.
Faire de même pour l'oignon.
Réduire la badiane en poudre.

Dans une petite casserole, faire dorer l'oignon avec l'huile d'olive et la badiane broyée. 
Ajouter les carottes, l'échalote, saler, poivrer. 
Verser de l'eau, sans couvrir totalement. Amener à ébullition, réduire le feux et cuire à couvert une vingtaine de minute. La carotte est cuite lorsqu'elle est fondante mais encore ferme. 

Former et cuire les samossas
Abaisser la pâte au rouleau, sur un plan de travail fariné. 
Déposer des petits tas de garniture en espaçant légèrement, sur la moitié de l'abaisse de pâte. 

Ça titille les papilles !, Samossa, Carotte, Anis, Inde

Rabattre l'autre moitié de pâte et souder les bords à la fourchette, ou en festonnant au doigt.
Opérer une pression des doigts entre les tas de garniture pour mettre en évidence les samossas, et passer la roulette pour les séparer.

Ça titille les papilles !, Samossa, Carotte, Anis, Inde
La couleur de la pâte est différente de la photo précédente à cause du post traitement de la balance des blancs :-(
les photos de nuit avec lumière artificielle c'est vraiment pas terrible
Chauffer de l'huile et y déposer les samossas, cuire quelques minutes en les retournant. 
Les samossas sont cuits une fois joliment dorés.

Ça titille les papilles !, Samossa, Carotte, Anis, Inde

Avec cette recette je participe au concours des entrées ramadanesques organisé par Amour de cuisine.

Plus d'infos »

Poulet yakitori

22 août 2011
2 Papilles !
Alors ça ... c'est une pure merveille ! J'ai vraiment adoré (à écrire ces mots j'en salive ...)
Ça va devenir un grand classique à la maison. Et c'est tellement simple à faire. La recette est tirée du "grand livre marabout de la cuisine facile".


Ça titille les papilles !, Poulet, Yakitori, Japon, Cuisine Asiatique, Brochettes


Pour 4 personnes 

  • 1kg de blanc de poulet
  • 125ml de sauce soja légère
  • 60ml de mirin (un vin de riz doux très utilisé dans la cuisine japonaise, je n'en ai pas mis)
  • 2càc de gingembre frais râpé
  • 2 gousses d'ail pilées (je n'en ai pas mis)
  • 1/4càc de poivre noir
  • 1càs de sucre 


Découper le poulet en morceaux.
Mélanger tout les ingrédients dans un récipient creux et ajouter le poulet. Bien mélanger.

Filmer et mettre à mariner au frais 2h (étape qui n’apparaît pas dans le livre) 

Enfiler les morceaux de poulet sur 12 pics à brochettes en bambou. Les cuirs au four ou au barbecue en les retournant de temps en temps. 


Arroser régulièrement de marinade en cours de cuisson (ce que je n'ai pas fait, mes dés de poulet avaient bien assez absorbé la marinade pendant le temps de repos).

Se régaler (puisque je vous dis que c'est BON !! Faites moi confiance ;-) 

Ça titille les papilles !, Poulet, Yakitori, Japon, Cuisine Asiatique, Brochettes


Avec cette recette je participe au concours d'Amour de cuisine, "les entrées ramadanesques".


NB : C'est bientôt l'Aid al fitr, je vous rappelle que j'avais crée une rubrique pour l'Aid, qui contient essentiellement tout les petits gâteaux que j'ai pu partager avec vous. Il suffit de CLIQUER ICI ou sur la catégorie Aid, ainsi que sur Biscuit et Pâtisserie orientale (sur la partie basse du blog). Tout le chemins mènent à Rome :-) 
Ces rubriques sont dispo depuis quelques temps déjà, mais je viens de constater que quelques erreurs c'était glissé dedans, des recettes qui n'avaient rien à faire dans l'une ou l'autre. Je viens de corriger, désolée pour le "désagrément" que cela aurait pu occasionner (peut-être n'avez-vous même pas remarqué, mais on ne sait jamais :-).

N'hésitez pas à me laisser un commentaire si vous réalisez quelques unes de ces douceurs.


Plus d'infos »

Roulés aux champignons, tomate et herbes

19 août 2011
5 Papilles !
De délicieuses torsades à la pâte briochée et gourmande. La garniture aux champignons peut être décliné en d'autres versions, thon, viande hachée, miettes de crabe, saumon, olives ou tapenade, fromage ... 
J'avais envie d'utiliser la pâte qui a pas mal fait parler d'elle sur certains blogs, la pâte dite "de 10 min", une sorte de pâte "magique" à tout faire. Elle est vraiment pas mal ! Il est vrai qu'elle se réalise rapidement grâce à la quantité de levure qu'on y met, pour une levée express. Je vous conseil donc de préparer la garniture avant la pâte, surtout si vous devez hacher et cuire.

Ça titille les papilles !, Torsade, brioché, champignon, Herbes, Estragon, Ciboulette, Pâte de 10min, Pâte à tout faire

Pour 20-25 roulés 

Garniture aux champignons et aux herbes
  • 250g de champignons hachés
  • 2càs d'huile d'olive
  • 1càs de farine
  • 80g de beurre
  • 2càs rase de ciboulette ciselée
  • 1càs rase d'estragon ciselée
  • 1/4càc de poivre
  • 5-6càs de concentré de tomate 

Dans une poêle, faire chauffer l'huile d'olive et le beurre. Cuire les champignons jusqu'à évaporation de l'eau.
Ajouter la farine et remuer jusqu'à cuisson (2-3 petites min)
Incorporer les herbes et le poivre. Laisser refroidir. 


Pâte à tout faire

  • 2 verres de farine (1 verre de 20cl)
  • 2 verres d'eau tiède
  • 2càs rase de levure de boulanger (en granulé, j'aime beaucoup la SAF)
  • 2càs de sucre semoule
  • Sel (une càc rase environ)

1) Mélanger tout ces ingrédients et laisser reposer 10 min.

  • 3 verres de farine
  • 1/2 verre d'huile 

2) Ajouter ces deux derniers ingrédients et pétrir la pâte jusqu'à ce qu'elle se décolle des parois.
Laisser reposer 5 min.

Préchauffer le four à 180° (th6).

Fariner le plan de travail, déposer la boule de pâte, chasser l'air et étirer en rectangle sur 1cm d'épaisseur.
Tartiner entièrement de concentré de tomate, saler légèrement la surface.
Parsemer de champignons.

Rouler délicatement du côté le plus long. Vous obtenez un boudin. 
Avec un couteau à dent découper des tranches de 2-3cm, sans écraser le boudin. Déposer sur une plaque légèrement graissée à l'huile, en les espaçant quelque peu.
Enfourner pour une dizaine de minutes (surveiller parce que j'ai fais ça à l'oeil), les torsades sont gonflées et dorées ... elles sont cuites. 

Ça titille les papilles !, Torsade, brioché, champignon, Herbes, Estragon, Ciboulette, Pâte de 10min, Pâte à tout faire

NB : la recette peut paraitr longue à réaliser, mais ça n'est pas du tout le cas, bien au contraire, en deux temps, trois mouvements les roulés sont prêts à être dégustés ;-)


PS : Avec cette recette je participe à nouveau au concours de Soulef du blog Amour de cuisine, les entrées ramadanesques.
Plus d'infos »

Brick aux légumes

16 août 2011
0 Papilles !
Des briouat végétariennes pour faire manger des légumes aux enfants (ni vu ni connu j't'embrouille :-). Une recette de Rachida Amhaouche, "Pastillas  et  bricks".


J'ouvre une petite parenthèse concernant les mets du mois de ramadan (on en est déjà à la moitié ...) . Vous pouvez trouver toutes les recettes idéales pour ce mois spécial en CLIQUANT ICI. C'est la catégorie Ramadan (crée il y a peu de temps) que vous pouvez retrouver dans la liste des catégories dans la partie basse du blog. Comme vous voyez il y a déjà une vingtaine de recettes, du salé et un peu de sucré ;-). 
Je fais également une catégorie Aid, qui comprendra les préparation spécifique à ces fêtes ou aux évènements festifs, je pense que ça sera beaucoup de sucré (pâtisserie orientale) mais aussi un peu de salé. Ces deux catégories reprennent de recettes déjà présentes dans certaines autres catégories, je les crée uniquement dans le but de rendre le plus clair et le plus simple possible la navigation sur mon blog. 


Je ferme cette parenthèse ;-) 

Ça titille les papilles !, brick, Briouat, légumes, Ramadan



Pour 20 - 25 bricks

  • 2 carottes 
  • 2 poireaux
  • 2 courgettes
  • 1 navet
  • 100g de chou (1 poignée)
  • 50g de champignons 
  • 50g de germes de soja 
  • 2 oeufs
  • 1càc de persil haché + 1càc de coriandre hachée
  • 50g de beurre
  • 1càs de sauce soja
  • 1/2càc de gingembre
  • 1/2càc de cardamome 
  • Sel et poivre
  • 10 feuilles de brick
  • beurre fondu ou huile (pour la cuisson au four ou en friture)


Découper les légumes en julienne (carottes, courgettes, poireaux, chou, navet). Les faire revenir dans une sauteuse avec le beurre (à découvert).
Assaisonner de cardamome, de gingembre, sel et poivre.

Remuer de temps en temps jusqu'à ce qu'ils soient cuits, mais légèrement croquants. 
Ajouter les champignons découpés en morceaux et les germes de soja. Prolonger la cuisson de 5 min puis retirer les légumes de la poêle.

Dans la même poêle, verser la sauce soja et les oeufs, cuire en omelette brouillée. 
Ajouter aux légumes, mélanger et réserver jusqu'à refroidissement. 

Couper les 10 feuilles de brick en deux. Réserver la moitié dans le sachet pour qu'elles ne dessèchent pas. 
Former les bricks en déposant 1càs de farce. J'avais détaillé la technique pour plier les bricks pour ma recette de brick à la viande hachée (clic).
Déposer les brick dans un plat allant au four, beurré. Couvrir d'un linge propre pendant que vous pliez.

Lorsque toutes les brick sont formées, badigeonner la face supérieur de chacun avec un peu de beurre fondu (très peu, rien ne sert d'en mettre 3 tonnes ;-)
Passer au four, fonction grill, pour 5 min de chaque côté. 

Déguster sans plus attendre. 


Si vous avez apprécié, n'hésitez pas à partager via la barre de partage en bas de fenêtre.


PS : avec cette recette je participe au concours "Entrées ramadanesques" organisé par Soulef du blog Amour de cuisine.

Plus d'infos »

Projet photo 52 / Thème 32 : A la campagne

13 août 2011
7 Papilles !
Déjà le thème 32 ... 
J'ai été contrainte de suggérer la campagne plutôt que de la montrer vraiment, j'habite bien trop loin de la campagne. J'aurais été au Maroc pendant mes vacances je me serais fais une joie de publier des photos de ma campagne au nord du pays (le rif). Une campagne (ou campo comme on dit chez nous, oui on utilise des termes espagnols ;-) toute en monts et vallées. Dans certains coins beaucoup de verdures et dans d'autres beaucoup moins. Des figuiers de barbarie qui vous font obstacle, des amandiers, des figuiers, des caroubiers (ce que c'est bon à mastiquer la caroube, ici c'est introuvable) ... tout ça me manque beaucoup.  


Ça titille les papilles !, Pic nique, Campagne, Vichy, Panier, Osier
F/2,8 - ISO 100 - 1/60s - 4,8mm

Plus d'infos »

Financiers amande et vanille

9 août 2011
3 Papilles !
Qu'est-ce qu'ils sont bons !!! Je vous invite à les faire, vous ne regretterez pas, je vous le garantie ... des mignardises vraiment parfaites pour une pause café. 
J'ai tiré la recette du même ouvrage que les cannelés au chocolat (CLIC).

Ça titille les papilles !, Financier, Amandes, Vanille, Mignardises


Pour 40 mini financiers 

  • 125g de blancs d'oeufs (le blanc de 4 oeufs environ)
  • 150g de sucre glace (je me suis arrêté à 125g, c'était bien suffisant)
  • 50g de farine
  • 50g de poudre d'amandes
  • 125g de beurre 
  • 2 gousses de vanille
  • 40 amandes entières (facultatif)


Faire fondre le beurre et le laisser chauffer sur feux moyen jusqu'à ce qu'il devienne noisette (et qu'il dégage ce parfum caractéristique du beurre noisette). Un bon indicateur pour savoir quand il faut couper le feu, écouter les frémissements du beurre (surtout si vous utilisez une casserole ou poêle foncée). Au tout début il crépite tout doucement, l'eau est en train de s'évaporer. Puis le beurre crépite plus fort et prend une coloration "miel". C'est là qu'il est noisette. Si vous continuez plus loin, vous obtenez du beurre noir. 
Filtrer et laisser tiédir. 

Tamiser ensemble le sucre glace, la poudre d'amande et la farine. Ajouter les graines de vanille.

Incorporer petit à petit le blanc d'oeuf tout en fouettant au batteur électrique. 

Verser ensuite le beurre noisette juste tiédi tout en continuant de fouetter. 

Arrêter de fouetter dès que le beurre est incorporé. Plus vous fouettez, plus les financiers seront secs après cuisson.

Préchauffer le four à 270° (th7).

Verser l'appareil dans une poche à douille (ou un sachet congélation) et remplir les alvéoles du moule déposé dans une plaque de cuisson.

Si vous voulez un peu de croquant dans ces petits financiers tout fondants, déposer une amande au centre et appuyer légèrement.

Cuire 10-12 min (je ne suis pas allé au delà de 10 min, à 11 min le bas était trop brunit ... surveiller la montre ou  utiliser votre minuteur, ces petites choses sont fragiles ;-), ils sont cuits lorsqu'ils sont dorés. 

Attendre 5 min et les démouler, les laisser refroidir sur une grille. 

Conservez les dans une boîte en fer.

Plus d'infos »

Projet photo 52 / Thème 31 : Jaune

6 août 2011
5 Papilles !
Après le Rouge (clic) vient le jaune. Je trouve ça intéressant de prendre en photo une couleur. Mais ça n'est pas aussi facile qu'il y parait. En l’occurrence, le jaune ... dur dur. 
Ma première idée avait été de prendre en photo un fruit, le citron, que j'adore. Mais je ne trouvais pas de façon original de le mettre en scène, je me suis donc abstenu. 

Ça titille les papilles !, Lémurien, Jaune, Zoo de Lunaret, Faune
F/3,2 - 1/30 sec - ISO 200 - 11mm

Ça titille les papilles !, Fleur, Jaune, Plante, Flore
F/3,4 - 1/160 sec- ISO 100 - 14 mm


Ça titille les papilles !,Pissenlit, Jaune, Flore, Plante, Fleur
F/5 - 1/1250 sec - ISO 100 - 18mm
Pour le recap' je choisis la première.
Plus d'infos »

Sellou ou Zemmita

2 août 2011
2 Papilles !
Une sucrerie typiquement marocaine. Elle est particulièrement appréciée durant le mois de ramadan ou des jours de l'Aid. 
Il ne s'agit pas d'un gâteau ou d'une pâte mais plutôt d'un mélange "poudreux" qui peut facilement être tassé grâce à la matière grasse qu'il contient.
Elle est à base de farine roussit, de poudre d'amande et de sésame doré. 

Vous en trouverez plusieurs versions différentes, chacun(e) ayant sa recette. Avec du miel ou du sucre, avec un mélange de beurre et d'huile ou seulement de l'huile, avec huile d'olive ou non, avec anis et muscade ou pas. 
Sur la forme aussi on trouve des choses différentes, certains la proposent sous forme de dôme dans une grande assiette à déguster avec la cuillère et d'autres préfèrent former des petites bouchées.

La version que je propose ici est celle de ma mère. Elle n'est pas très grasse. Je dis ça parce qu'en regardant une émission de cuisine sur une chaîne marocaine (Maadouba ch'hiwates pour les personnes qui connaissent) j'ai halluciné sur la quantité d'huile et de beurre qu'il y a mit !

Quoi qu'il en soit celle de ma mère, je l'adore, très savoureuse sans contenir énormément d'épices et de gras. 
Les quantités que je donne peuvent facilement être réduites. 


Ça titille les papilles !, Sellou, Zemmita, Zormita, Ramadan, Aid, Farine, Amandes, Sésame doré


Pour une grande assiette

  • 1kg de farine
  • 700g d'amandes entières (sans peau) 
  • 300g de graines de sésame dorées
  • 60cl d'huile de tournesol (2 bols environ)
  • 2 verres de sucre (à titre indicatif, c'est à votre convenance ;-)
  • 1càs de cannelle moulu
  • 1 grosse pincée de sel


Le plus long c'est de cuire la farine. Ça prend pas mal de temps (plus d'une demi heure ... on s'approche des 1h pour cette quantité), il faut être patient.

Verser la farine dans une grande poêle et roussir à feux fort puis moyen, tout en remuant régulièrement avec une spatule. Elle doit vraiment être rousse, pas juste blonde ;-).

Ça titille les papilles !, Sellou, Zemmita, Zormita, Ramadan, Aid, Farine, Amandes, Sésame doré
Une photo du niveau de rousseur de la farine ;-)
Une fois cuite, la tamiser pour enlever tout les grumeaux de farine qui n'a pas cuit. La laisser refroidir.

Ça titille les papilles !, Sellou, Zemmita, Zormita, Ramadan, Aid, Farine, Amandes, Sésame doré

Torréfier les amandes au four pour qu'elles soient croquantes. Faire de même pour le sésame.

Moudre les amandes et les 2/3 du sésame (obtenir une poudre pas trop trop fine, ce n'est pas utile).

Mélanger la farine rousse aux amandes moulues, aux 100g de sésame entier, aux 200g de sésame moulu, à la cannelle, au sel et au sucre. 
Lorsque tout est homogène, ajouter l'huile en une fois. Mélanger à la main (à la spatule vous en aurez pour une éternité ! et on n'a pas une éternité devant nous ;-). Vous avez finit de mélanger quand il n'y a plus d'amas de poudre et d'huile et que le mélange se fait fluide.

Si vous voulez former des petites bouchées il faudra peut-être ajouter de l'huile.


Sellou se conserve très bien dans une boîte hermétique. 


Je souhaite aux personnes concernées un très bon mois de ramadan.
Plus d'infos »
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Rechercher

S'inscrire à la newsletter

 

© 2010 Ça titille les papilles !