Kaâk oujdi

6 juil. 2010
Des biscuits qui croquent sous la dent, très parfumés, qui comme le dit bien son nom sont originaires de la ville d'Oujda dans le nord du Maroc. Très très bon ! La recette je l'ai trouvé chez Palais des délices.




Pour une quarantaine de kaâk 
  • 1kg de farine
  • 2 grands verres d'huile de tournesol
  • 4 grands verres de sucre semoule
  • 1/2 grand verre de graine de sésame dorées 
  • 2 oeufs (dont un pour dorer) 
  • 1càs rase de cardamome moulu
  • 1càs rase d'anis moulu
  • 2 sachets de levure chimique 
  • 1càc bombée de levure boulangère
  • eau tiède
Mélanger tout les ingrédients (sauf l'eau). 
Pétrir tout en ajoutant petit à petit l'eau. Continuer de pétrir plusieurs minutes. Vous devez obtenir une pâte homogène, ni trop dur, ni trop molle. 


Former les kaâk
Prendre un peu de pâte dans la main (la quantité que vous voulez, de façon à avoir des kaâk de la taille que vous souhaitez, je prend l'équivalent d'une grooosse noix) et rouler dans la paume de votre main pour obtenir une boulette que vous allez ensuite façonner en boudin d'une dizaine de centimètre.
Poser ce boudin sur votre plan de travail, et faire 7 à 8 entailles sur l'extérieur avec un couteau. Souder les deux extrémités (en faisant un petite entaille dans l'une, l'autre viendra s'y emboiter).
Déposer les kaâk sur une plaque huilée. 
Couvrir d'un linge propre et réservez à l'abri de courant d'air pendant 1h. 


Cuisson
Préchauffer le four à 180° (th6).


Battre l'oeuf restant, et à l'aide d'un pinceau, badigeonner les kaâk. (ne le faites pas avant d'avoir laissé reposer, ça empêche une belle levée des kaâk, et ça vaut pour toutes les préparations qui reposent et qui sont badigeonnés pour dorer ... comme la brioche par exemple) 
Enfourner à mi-hauteur jusqu'à ce qu'ils soient dorés (une dizaine de minutes environ, sans être sûre). 
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Rechercher

S'inscrire à la newsletter

 

© 2010 Ça titille les papilles !