Sablés au citron ou à l'orange

31 janv. 2011
4 Papilles !
Des petits sablés, parfaits pour déguster au goûter et à réaliser avec des enfants. Avec des emportes pièces rigolos ou sans emporte pièce rigolo comme moi. 
Je dois vous avouer que tout les biscuits à l'emporte pièce c'est un peu casse tête pour moi. Je trouve ça un peu ennuyeux d'abaisser la pâte, former les biscuits à l'emporte pièce (surtout que j'ai une manie de bien les coller les uns aux autres pour réduire au max les chutes de pâtes ... j'ai aussi du mal à espacer les gâteaux dans les plateaux ... du coup à la cuisson j'en ai toujours qui se sont accouplés dans le four :-D), dégager les chutes et reformer une boule avec, déposer chaque petit biscuit dans le plateaux ... re-étaler la pâte restante ... et ainsi de suite jusqu'à ce que mort de pâte s'ensuive. C'est l’éternel recommencement qui m’énerve, je n'aime pas refaire, je suis comme ça. 

Bref (ce que je blablate aujourd'hui), tout ça pour dire que je préfère utiliser un ustensile qui à la base n'est pas du tout pour les sablés mais plutôt pour les Baklwas (link inside .... d'ailleurs j'en profite pour vous demander au passage : les liens sont bien visible sur le blog ou pas trop ? Je n'ai pas l'oeil objectif).
Ça forme des losange pas trop losanges mais c'est rapide, à chaque application j'ai 5 biscuits formés, et la stressée de l'espace que je suis, n'a plus qu'à appliquer juste à côté ... et ya pas de chutes comme avec le brin de l'étoile ou la pâte de l'éléphant (rigolez pas j'ai un emporte pièce en éléphant :-) ou l'arrondie du coeur. les minis chutes des bords qu'il me reste, j'en fais un grand sablé et c'est fini ! Rien à refaire ! C'est sur c'est moins régressif de déguster un losange qu'une trompe d'éléphant :-)

Je ne me souviens plus trop parce que ça date (recette tirée du même livre "Dessert" que les 2 précédents articles sur les Cookies craquelés au chocolat et les Biscotti cardamome, orange, amandes) mais je crois que j'avais doublé les quantités. Ce dont je suis sûr c'est que j'avais fais la moitié au citron (comme dans le livre) et j'avais parfumé l'autre moitié au zeste d'orange. J'aime beaucoup l'orange dans les biscuits. 
Quoi qu'il en soit, voici photo et recette avant que je ne vous assomme un peu plus en parlote :-)


Pour 22 pièces environ
  • 125g de beurre ramolli en dès
  • 125g de sucre en poudre
  • 2 jaunes d'oeufs (congeler les blancs pour des macarons, meringues ou ... à venir une recette de Creusois qui ne contient pas de jaunes ! miam) 
  • 2càc de zeste de citron ou d'orange (les deux sont délicieux, mélangés je ne sais pas ce que ça donnerait, dites moi en commentaire si vous avez déjà tenté)
  • 155g de farine de blé
  • 110g de farine de mais (n'en ayant pas j'ai mis 265g de farine de blé) 
  • sucre glace pour la déco 


Préchauffer le four à 160°.
Recouvrir de papier sulfurisé une plaque de cuisson. Travailler le beurre et le sucre en pommade, puis incorporer les jaunes d'oeufs, le zeste, et la farine. Mélanger jusqu'à formation d'une boule de pâte souple. 

Abaisser sur 1cm d'épaisseur, sur une surface légèrement farinée. 
A l'aide d'un emporte pièce ou de mon "ustensile pour sablés express" découper des formes dans la pâte et les déposer sur la plaque. 

Cuire 15 à 20 min jusqu'à ce qu'elles soient légèrement dorées.
Laisser refroidir sur une grille puis saupoudrer de sucre glace (il a servit, pour ma part,  à différencier les deux parfums). 

Croquer sans attendre ...  
Avec tout ça j'ai oublié de dire qu'ils sont vraiment biens parfumés, et en texture, rien à redire. 
Plus d'infos »

Biscotti à la cardamome, à l'orange et aux amandes

21 janv. 2011
8 Papilles !
Après les Cookies craquelés au chocolat, je continue avec une recette de biscuits issue du même livre, Desserts chez Marabout. Ces biscottis sont vraiment parfaits !!! Ça fait longtemps que je les ai fais, mais j'en garde toujours un souvenir gustatif. Ils sont croquants (le vrai bon croquant, pas le croquant qui casse les dents ! :-). Au niveau du goût, pas besoin d'épiloguer, la cardamome est bien présente et se marie merveilleusement bien aux amandes et au zeste d'orange. Et pour ne rien gâcher ils sont super mimi avec leur forme ovale. 
Maintenant que j'ai la recette, je la garde et soyez en sûr, je les referais pour l'Aid prochain (ça ressemble pas mal au feqqas marocain) et très certainement avant ! Et c'est très simple ... allez hop la recette :-)




Pour 40 biscottis environ

  • 2 oeufs
  • 155g de sucre roux (j'avais mis du blond ou du blanc, je sais plus)
  • 125g de farine à levure incorporée 
  • 90g de farine
  • 125g d'amandes
  • 1càs de zeste d'orange
  • 1/4càc de cardamome moulue


Préchauffer le four à 160° (th5-6)
Chemiser une plaque de papier sulfurisé.

Dans un saladier, travailler les oeufs et le sucre au batteur électrique jusqu'à obtenir un mélange crémeux. Tamiser les deux farines dans le saladier et ajouter les amandes, le zeste d'orange et la cardamome. Battre énergiquement pour obtenir une pâte souple.

Transférer sur la plaque de cuisson légèrement fariné en deux pains de 5 cm de large. Avec une cuillère à soupe, déposer des cuillères de pâte côte à côte et ensuite donner une forme homogène de pain avec les mains farinées. 

Faire dorer au four pendant 35-40 min. Les pains gonflent légèrement. Attention que le bas ne dorent pas trop vite (la prochaine fois j'ajouterais une plaque en dessous).
Mettre à refroidir sur une grille. Avec un couteau scie, découpez chaque pain en tranches de 1cm d'épaisseur en faisant attention de ne pas briser les bords. 

Etaler les tranches sur la plaque de cuisson et les faire dorer 10 min de chaque côté.

Laisser refroidir avant de servir.
Ils se conservent 2 à 3 semaines dans une boîte hermétique.


Plus d'infos »

Cookies craquelés au chocolat noir

12 janv. 2011
5 Papilles !
Des cookies délicieux ... ! C'est ce que je vous propose comme recette aujourd'hui. Je les ai réalisé il y a un bout de temps déjà, des mois en fait. Je crois même avant de me lancer dans cette "grande aventure" de blogueuse cuisine ! 
C'est une recette tirée d'un livre "Desserts"  (édition Marabout dont je suis fan !) que j'ai emprunté à la bibliothèque. L'ayant réalisé, à l'époque, directement en zyeutant sur le livre, j'ai oublié de la noter (ainsi que d'autres desserts qui suivront, peut-être dans les jours à venir) j'avais les photos et tout et tout mais pas la recette. Le livre était introuvable à la biblio depuis ... et aujourd'hui "miracle !!" Je suis tombé dessus en allant rendre des livres. Je me précipite donc pour partager la recette avec vous :-) 
C'est mon petit frère qui est content, il a totalement craqué sur ces craquelés (qu'est-ce qu'elle est nulle ! j'ai honte :-D) Il me les a demandé et re-demandé depuis lors ! Maintenant que j'ai la recette il va me mettre la pression pour que je les refasse vite vite ... 



Pour 60 cookies

  • 125g de beurre doux, ramolli et coupé en dès
  • 370g de sucre roux 
  • 1càc d'extrait de vanille (ou sucre vanillé en réduisant la quantité de sucre)
  • 2 oeufs
  • 60g de chocolat noir fondu
  • 80ml de lait
  • 340g de farine
  • 2càs de cacao en poudre
  • 2càc de levure chiique 
  • 1/4càc de mélange d'épices (je suis désolée je ne me rappel pas de quelles épices j'avais mis, mais surement gingembre, cannelle, muscade et anis, ou si vous avez le mélange d'épices pour pain d'épices ça fait l'affaire) 
  • 85g de noix de pecan (j'avais mis des noix tout court) 
  • sucre glace 



Graisser des plaques allant au four.Travaillez le beurre, le sucre et la vanille jusqu'à obtenir un mélange léger.
Ajouter les oeufs un par un en battant entre chaque ajout, puis incorporer le chocolat fondu et le lait.

Tamiser la farine, le cacao, la levure et les épices sur cet appareil. Mélanger. Incorporer les noix concassées.

Conserver au frigo 3h au moins.

Préchauffer le four à 180° (th6)
Former des petits palets bombés de la valeur d'une cuillère à café puis les enrober de sucre glace (soyez généreux pour que le sucre reste blanc après cuisson)

Disposer sur les plaques beurrées et cuire pendant 20-25min. Le bas cuit assez vite et le sucre brûle ... par précaution ajouter 1 plaque.
A la sorti du four, les cookies sont mous, ils durciront en refroidissant. Les décoller une fois tièdes et les déposer sur une grille pour terminer de refroidir. Attentions aux mains voleuses parce qu'ils sont irrésistibles ces cookies, le parfum d'épice embaume la maison ... 

A vous de jouer ! 


Plus d'infos »

Concours Tablier de cuisine des blogueuses et blogueurs

2 Papilles !
Pas de recette dans cet article (mais un article-recette suit juste après :-) que je consacre à ce concours que je trouve rigolo et peu commun dans la sphère des blogs de cuisine. J'aime bien quand c'est décalé tout en restant dans le thème (je me comprend :-D).
C'est Melissani  qui l'organise. 



La règle du concours est toute simple, prendre en photo son ou ses tabliers et "les faire concourir". 
Oui mais moi j'aime bien faire compliqué quand c'est trop simple. Donc j'ai cousu moi même un tablier pour l'occasion. Mon tablier 100% recup' de tissu entièrement réalisé by me. J'ai un tas de chutes de tissu à la maison, que ça soit les miennes ou celles de ma mère. J'ai pioché 3 trucs dans mes cartons de chutes et ça donne ce tablier que j'ai réalisé en ... allez 30 min. Je n'en avais jamais fait, j'y suis allé au pif.

Voici la star ...
Plus d'infos »

Tarte courgette-pommes de terre à la moutarde

11 janv. 2011
5 Papilles !
Une délicieuse recette que j'ai trouvé sur Marmiton. Je regrette q'elle ne soit pas plus noté et commenté par les "marmitonautes" parce qu'elle le mérite vraiment. De la texture, du goût et de la saveur (grâce à la moutarde)  ... elle a été très apprécié  par les membres de ma famille, petits et grands. C'est d'ailleurs un bon moyen de faire manger de la courgette aux enfants. Elle est aussi bonne chaude que froide. Trève de blabla, voici photos et recette ... 



Pour une tarte de taille moyenne

  • 1 pâte brisée
  • 1 courgette
  • 2 pommes de terre
  • 1 échalote 
  • 2 oeufs
  • 10cl de crème liquide entière
  • 10cl de lait
  • 1càs de moutarde (pas trop bombée la càs, ça masquerait le goût discret de la courgette) 
  • Huile, sel, poivre 


Peler les pommes de terre et couper en petits dès. Procéder de la même façon pour la courgette mais sans la peler (la rincer quand même). Émincer l’échalote. mettre le tout dans une poêle sur fond d'huile d'olive (j'ai préféré l'huile de tournesol) et laisser cuire à couvert pendant 10-15 min, en remuant régulièrement. Saler et poivrer. 

Lorsque les dès de légumes sont quasiment cuits (goûter, l’intérieur est encore légèrement croquant) ajouter la moutarde et la crème liquide. Remuer et couper le feu. Rectifier le sel et le poivre si nécessaire.

Préchauffer le four à 180° (th6)
Dérouler le rouleau de pâte brisée et foncer un moule à tarte sans enlever le papier sulfurisé. Verser les légumes à la crème sur le fond de tarte que vous avez piquetez avec une fourchette. 
Dans un bol, battre les oeufs et ajouter le lait. Saler, poivrer. 

Verser le mélange sur les légumes et enfourner pour 25 min de cuisson. A mi cuisson j'ai ajouté une plaque sous le moule pour éviter que ça ne brûle et c'était pile poil niveau dorure et croustillant. 

J'en "re-veux" ... !


Bon appétit ! 
Plus d'infos »

Loubia

9 janv. 2011
0 Papilles !
La loubia (ou djobyeth pour les rifains) c'est un classique de la cuisine marocaine familiale, la préparation des haricots blancs. C'est rapide à faire (merci cocotte minute) et c'est bon (c'est marocain :-). Servis avec une salade de batavia (j'adore avec un filet de citron, un peu d'huile et du sel, des quartiers de tomate) et du pain, ça fait un super repas. 


J'aurais peut-être du essayer l'assiette avant de prendre la photo :-D ! 


Pour 8/10 personnes

  • 500-700g d'haricots blancs 
  • 200-300g de viande (celle de votre choix, poulet, boeuf ... et c'est facultatif)
  • 1 oignon
  • 1 tomate
  • 2càc bombée de concentré de tomate
  • 1 petit bouquet de coriandre (je n'en avais plus)
  • 2L d'eau
  • 3/4càs d'un mélange de ces épices : gingembre, curcuma, poivre, cumin et un peu de colorant 
  • 1/2bol d'huile (moitié huile d'olive, moitié huile de tournesol, sachant que mon bol a une contenance de 30cl)
  • Sel 


Mettre les haricots blancs à tremper toute une nuit (12h) dans de l'eau froide. Égoutter.

Dans une cocotte, porter l'eau à ébullition. Verser les haricots. 

En attendant la reprise de l’ébullition, émincer l'oignon, concasser la tomate et ciseler la coriandre, couper la viande en morceaux. Ajouter le tout dans la cocotte avec les haricots. Saler. 

Ajouter les épices et le concentré de tomates dans le bol d'huile et mélanger. Ajouter le tout dans la cocotte. Touiller et fermer la cocotte. 
Compter 30 min de cuisson à partir du sifflet. La 1ere moitié à feu fort et la deuxième à feux doux.

Ouvrir la cocotte, les haricots sont tendres. Si la sauce n'est pas assez onctueuse, laisser cuire encore 5-10 min à découvert pour qu'elle réduise. Rectifier le sel si nécessaire. Et servir ... 

Bon appétit :-)
Plus d'infos »

Gâteau au chocolat à la crème fraîche

2 Papilles !
Aujourd'hui je devais absolument me débarrasser de ce demi pot de crème épaisse qui traînait dans mon frigo. N'ayant pas d'idée, j'ai googlé et je suis tombé sur le gâteau au chocolat de Cicine75 sur le forum supertoinette. C'est un gâteau tout simple et sans prétention. Sans être très cacaoté (la crème adoucissant pas mal le goût) il reste savoureux et idéal pour le 4h des enfants. C'est le gâteau typique du dimanche après midi en fait :-)


Pour un moule à manqué
  • 200g de farine tamisée
  • 200g de chocolat
  • 200g de sucre (j'ai réduit à 150g)
  • 20cl de crème (j'avais 10cl de crème épaisse, j'ai complété avec 10cl de liquide) 
  • 4 oeufs
  • 1sachet de levure ou 1/3càc de bicarbonate


Préchauffer le four à 170° (th5-6)
Dans un récipient, casser le chocolat et le faire fondre au micro-onde (par tranche de 30sec pour ne pas le brûler). Ajouter la crème et mélanger le tout. 

Battre les oeufs et le sucre dans un deuxième récipient. Ajouter la farine et la levure. Et enfin incorporer le chocolat fondu. 

Verser dans un moule beurré et fariné. 
Enfourner, en ajoutant deux plaques, pour 30min de cuisson. La lame d'un couteau planté en son centre en ressort sèche. 
Démouler et laisser refroidir sur une grille. 


Déguster avec un verre de chocolat chaud (vu le temps qu'il faisait aujourd'hui, c'était pas de refus :-)
Plus d'infos »

Galette des rois

8 janv. 2011
4 Papilles !
C'est la période, recettes et photos alléchantes pullulent un peu partout sur les blogs de cuisine .... j'ai eu envie d'apporter ma pierre à l'édifice. Aujourd'hui je fais la classique fourrée de frangipane. J'en ai vu au chocolat, aux pommes, poire-chocolat ... en fonction des goûts et pour varier (je varierais en 2012 ! :-) 
J'ai fais un mix de la recette de Marie-Pierre sur A mes nuits blanches et de celle de Monica


Mon four m’énerve ! Impossible d'avoir une cuisson et donc coloration homogène, j'ai du batailler avec des bouts d'alu, à les changer des place pour avoir un semblant de jolie coloration ... sans parler d'un coin de la galette qui a gonflé pour faire sa star ... ! Mais bon, je la trouve plutôt pas mal quand même ma galette. Non ?




Pour une grande galette 

  • 2 pâtes feuilletées
  • 130g de beurre mou
  • 130g de sucre semoule
  • 130g de poudre d'amande
  • 10g de farine
  • 2 oeufs + 1 ou 2 jaune(s) pour la dorure 
  • 2càc d'extrait de vanille (à défaut 2 sachets de sucre vanillé, mais ne mettez que 110g de sucre dans ce cas) 
  • 50g d'eau+ 50g de sucre pour lustrer (ou du miel ou de la confiture d'abricot chauffée)



La frangipane 
Battre le beurre en pommade. Ajouter le sucre et fouetter jusqu'à ce que ça blanchisse un peu. Ajouter la poudre d'amande, la farine, et la vanille. Mélanger. 
Incorporer les oeufs un à un. Bien mélanger. 

Montage de la galette
Dérouler une pâte feuilletée sur une plaque, en gardant le papier sulfurisé en dessous. Verser la frangipane au centre et la disperser de façon homogène, sur la surface, en laissant 2cm au bords libre. Avec le blanc d'oeuf (ceux qui restent des jaunes) mouiller les coins au pinceau. Si vous voulez mettre une fève, c'est maintenant qu'il faut la poser au bord de la frangipane. 
Dérouler la 2eme pâte feuilletée et la déposer délicatement sur le dessus. Souder les bords en appuyant légèrement avec les doigts. Avec le dos d'un couteau, entailler le tour, en biais, pour avoir un joli feston. 
Appliquer du jaune d'oeuf au pinceau sur toute la surface, sauf sur les bords entaillés (si vous dorez le tour, il ne gonflera pas). Mettre au frais 15min. 

Cuisson
Préchauffer le four à 180° (th6).
Appliquer une deuxième couche de jaune d'oeuf (j'ai eu besoin de 2 jaunes). Monica conseille de faire quelques trous au couteau dans la pâte pour que ça ne fasse pas de bosse, j'ai oublié de le faire ... je n'ai mis qu'un trou au centre pour faire cheminée. 
Décorer à votre goût en faisant des entailles au couteau (le dos du couteau, pas la lame) et enfourner pour 30 min de cuisson. Essayez de ne pas ouvrir le four pendant 20 min pour que le feuilletage se développe au maximum. Après 20 min vous pouvez couvrir d'un papier d'aluminium si elle colore de trop. 


Finition 
La frangipane est parfaite autant en texture qu'en goût
Pendant la cuisson préparer le sirop en faisant chauffer le sucre et l'eau dans une casserole. laisser frémir 5 min et couper le feux. L'appliquer au pinceau sur la galette pour la faire briller.
Remarque : Le sirop a tendance à cristalliser une fois froid, et quand on découpe la galette ... je n'ai peut-être pas la bonne façon de faire ? j'ai pourtant cherché des astuces sur google, mais rien. 
Ceci dit, si vous avez du miel liquide ou de la confiture d'abricot (vous la chauffez pour la rendre liquide) ça fait très bien l'affaire pour donner un peu plus de brillance. Les deux couches de jaunes d'oeufs donnant déjà un très joli fini à la sortie du four. 

Ps : Vous avez remarquez les petits changement sur les articles ?
Désormais vous pouvez partager sur facebook, avec vos amis les recettes que vous aimez (pour me faire un peu de pub :-) et/ou imprimer en cliquant sur "printable version" (en bas de chaque article), suffit ensuite d'attendre 1 petite min et le PDF est prêt avec les photos et tout et tout.

A la prochaine ... 
Plus d'infos »

Juste-cuits au chocolat

2 janv. 2011
5 Papilles !
... Un peu trop cuit. Mais ça a donné un délicieux fondant au chocolat. Tellement délicieux que même si j'ai dépassé les 10 min de cuisson de 3-4 min, beh je partage avec vous. Je réessaierais de le faire en cuisant 10 min pas plus ... et normalement ça devrait être TIP TOP coulant bien comme il faut. J’éditerais cet article certainement. 


J'ai quand même réussis à avoir un peu de "bave" de chocolat (je me fais rire toute seule à parler comme ça :-) sur certains ramequins (la diffusion de la chaleur dans mon four est pas super homogène). 
Je fais un petit clin d'oeil à une personne qui adore le chocolat ! En fait vous êtes plusieurs ... :-)




Pour 5-6 juste cuits 

  • 3 oeufs
  • 100g de chocolat à 70% 
  • 80g de beurre mou + prévoir pour beurrer les ramequins
  • 50g de farine tamisée 
  • 80g de sucre semoule + prévoir pour les ramequins



Faire fondre le chocolat au bain marie. Ajouter le beurre au chocolat chaud et mélanger avec un fouet.
Battre les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux. 
Verser le chocolat dans le mélange oeufs/sucre, mélanger.
Verser la farine tamisée en pluie et incorporer délicatement avec une spatule ou une cuillère.

Beurrer le ramequins et saupoudrer les de sucre. 
verser l'appareil dans les petits moules et déposer au frigo pendant 1h. 

Préchauffer le four à 200° (th6-7)
Mettre les ramequins à cuire 10 min. 
Servir tiède directement dans les moules ou les démouler en passant un couteau sur les contours (ça se démoule très facilement).

A vous de jouer. 


Et j'oubliais presque ... je vous souhaite à tous et à toute une très bonne année 2011 ! 
Plus d'infos »
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Rechercher

S'inscrire à la newsletter

 

© 2010 Ça titille les papilles !