Meringuettes au café et à la noisette

25 sept. 2010
4 Papilles !
Oh la la ce que c'est bon ... ça fond sous la langue, ça colle aux dents, sans parler des saveurs de la noisette et du café qui se marient très bien ... une délicieuse petite friandise à déguster avec une tasse de café !
J'ai détruit mon batteur électrique en montant les blancs en neige, j'ai du finir à la main (c'est là que je réalise que je n'ai aucune force dans les bras ... !) mais ça en valait la peine. 
Comme vous voyez se ne sont pas de véritables meringues (sucre et blancs d'oeufs) c'est plus comme un appareil à macaron, sans la complexité et la délicatesse de ces derniers. Ils ont tout bon ! 
J'ai tiré la recette du livre "Petits fours sucrés" de Rachida Amhaouche. Et je me suis servis d'une partie des blancs d'oeufs qu'il me restait de mes Crousti-fondants et que j'avais pris soin de congeler.  




Pour une trentaine de meringuettes 

  • 2 blancs d'oeufs tièdes (si comme moi vous avez des blancs d'oeufs congelés, comptez 75g environ de blancs) 
  • 160g de sucre en poudre
  • 1càs de sucre glace
  • 1càc de café soluble 
  • 40g de poudre de noisette (le livre prévoit plutôt des noix ... je préfère la noisette)
  • un peu de sucre roux si vous souhaitez décorer le dessus


Battre les blancs en neige (ça monte mieux quand c'est tiède et pas froid, quelques gouttes de jus de citron ou une pincée de sel aide à monter rapidement). Lorsque vous avez des blancs en neige mais non encore ferme, ajouter petit à petit le sucre en poudre tout en continuant de battre. Vous avez alors une meringue. Mélanger le sucre glace et le café soluble. Avec un pilon ou le manche d'un ustensile, "pulvériser" le café et les grumeaux du sucre pour avoir une poudre fine. L'ajouter à la meringue et bien l'incorporer au batteur à main ou à la spatule. 

Préchauffer le four à 150° (th5). (le livre prévoyait 180° et ensuite augmenter ... mes meringues ont vite brûlés sur le bas ... mais comme le bas s'est totalement décollé du reste, c'était bon quand même)
Disposer, à l'aide d'une petite cuillère ou d'une poche à douille, dans des petites caissettes que vous remplissez au 3/4. 
Enfourner en prenant soin de doubler les plaques, voire tripler. Laisser cuire une quinzaine de minutes. Surveillez quand même, chaque four est différent ! Au toucher elles sont encore un peu molles, laisser les refroidir dans le four éteint et légèrement ouvert. Elles finissent de durcir pour être bien craquantes sous la dent !


Manque plus qu'à se régaler ... ;-)


Avec ces meringuettes je participe une nouvelle fois au concours organisé par Hanane et Cuistoshop.


Plus d'infos »

Gâteaux à la noix de coco et confiture d'abricot

24 sept. 2010
3 Papilles !
Un classique des la pâtisserie marocaine ... même s'ils ne contiennent ni amandes, ni miel, ni fleur d'oranger, ni cannelle ... 




Pour une grande assiette
  • 1kg de farine (voire un peu moins)
  • 6 oeufs
  • 2 verres de sucre
  • 2 verres d'huile de tournesol
  • 2 sachets de levure chimique
  • 2 sachets de sucre vanillé

Pour enrober 
  • 500g de confiture d'abricot sans morceaux
  • 500g de noix de coco râpée 


Dans un récipient, battre les oeufs avec les sucres, l'huile et la levure. Ajouter la farine et former une boule de pâte souple et homogène.

Préchauffer le four à 180° (th6)
Former des boulettes en roulant une petite quantité de pâte dans votre main. Poser ces boulettes dans un plateau allant au four, préalablement huilé. 

Cuire pendant une dizaine de minutes. Sortir les gâteaux, qui sont légèrement dorés, et laisser refroidir.
Pendant ce temps faire chauffer la confiture dans une casserole. Verser de la noix de coco dans un récipient creux. 
Tremper les gâteaux (plusieurs à la fois, ils ne risquent rien) dans la confiture chaude, et les retirer à l'aide d'une fourchette pour le enrober de noix de coco râpée. Disposer sur une assiette. 

Bonne dégustation ! 
Plus d'infos »

Gratin dauphinois

19 sept. 2010
1 Papilles !
Humm le gratin dauphinois ! Ou comment sublimer la pomme de terre avec simplement 3 ingrédients, le lait la muscade et la crème. Personnellement, le gratin dauphinois ça me met dans tout mes états ! J'adore ça !


Pour 8 personnes
  • 1kg de pommes de terre
  • 1/2l de lait 
  • Sel, poivre, noix de muscade à votre convenance
  • Fromage râpé (même si en principe le gratin dauphinois n'en contient pas)
  • 20cl  de crème liquide 

Peler les pommes de terre et les rincer. Les couper en fine rondelles de 3mm (c'est dans ces situations que j'ai beaucoup d'affection pour ma mandoline ...). A ce stade, ne pas faire l'erreur de les laver !! L'amidon des pommes de terre est important dans cette recette pour "lier" le tout.
Faire chauffer le lait dans une grande marmite. Y mettre les pomme sde terre à précuire pendant environ 10-15 minutes. Tout dépend de la varieté de pommes de terre que vous utilisez, goutez régulièrement, les lamelles sont encore légèrement croquantes ... mais presque cuites.
Saler, poivrer, et raper la mucade. Là aussi, gouter et ne pas hésiter à réctifier. 

Préchauffer le four à 210° (th7)
Beurrer légèrement un plat à gratin et frotter le fond et les contours avec une gousse d'ail coupée en deux (facultatif).
Verser le contenu de la marmite, pommes de terre et lait (qui a bien épaissi avec l'amidon de la pomme de terre) dans la plat à gratin. Parsemer d'un pe ude fromage (si vous voulez) et verser de la crème sur toute la surface.
Enfourner pour 25-30 min, jusqu'à ce que se soit bien gratiné. 


Variante :
Il m'est arrivé de vouloir faire un gratin dauphinois alors que je n'avais pas de crème. J'ai opté pour une bechamel à la place, et c'est vraiment bon. Je crois même que c'est meilleur !

Pour une bechamel vous avez besoin de  :
  • 40g de beurre 
  • 1càs de farine
  • 1/2l de lait
  • sel, poivre
Dans une casserole faire fondre le beurre. Hors du feu, ajouter la farine et mélanger. Ajouter un peu de lait et mélanger vivement pour enlever les grumeaux, Ajouter le reste de lait petit à petit tout en mélangeant, toujours pour éviter la formation de grumeaux. 
Mettre sur le feu, saler, poivrer (de la muscade si vous voulez) et cuire tout en remuant pour que ça n'accroche pas, la bechamel nappe votre cuillère, elle est prête. 

La verser sur les pommes de terre à la place de la crème. Et enfourner de la même façon.

Ce midi je me suis régalé !!
Plus d'infos »

Verrines croustillantes de tomates et de crème de sardine

17 sept. 2010
3 Papilles !
Une couche de croquant, une couche de crème très savoureuse et des dès de tomates bien frais ... 
Que peut-on demander de plus à une verrine ? 
Elle est parfaite ;-)
J'ai copié sur la boule de coton de Yelle.


Pour 2 grandes verrines (voire 3)
  • 1 tomate de taille moyenne
  • 1 boîte de sardine de 100g environ
  • 1/2 jus de citron
  • 1càc de persil ciselé finement 
  • 1càs d'huile d'olive
  • 1càs bombée de crème fraîche
  • 6 crackers (type tuc)

Peler la tomate et la couper en petit cube (ôter les pépins)
Parfumer là avec l'huile d'olive, le persil et 1càs du jus de citron.
Mettre au frais.

Mixer, à l'aide d'un robot, les sardines (pensez à enlever les arêtes centrales) et la crème avec le reste de jus de citron. 
Réserver également au frais.

Au moment de servir, casser 3 crackers dans le fond de chaque verrine, ajouter la moitié de la crème de sardine (si vous pensez que cela fait trop, ne mettez qu'1 càs , vous pourrez faire une troisième verrine) et surmonter des dès de tomate. (en évitant le jus des tomates) 
Décorer d'une petite feuille de persil (je n'en avais pas, j'ai d'ailleurs remplacé le persil par un petit peu de basilic séché, très peu autrement c'est fort).


Comme je suis généreuse et attentionnée ( un peu d'auto-complimentation ne fait pas de mal ;-) j'ai pensé aux personnes qui n'aiment pas les présentations en verrine. 
On peut très bien, avec les mêmes ingrédients et les mêmes préparations présenter de petites bouchées apéritives que je trouve particulièrement jolies, au moins autant que ces verrines, voire plus ...visez plutôt !

Oui, il y a un beau soleil aujourd'hui par chez moi ;-)

Vous les trouvez pas mimi vous ? 

Plus d'infos »

Panna Cotta vanillée et coulis de framboise

16 sept. 2010
0 Papilles !
Un dessert italien, bien frais, qui allie douceur de la crème et acidité du fruit rouge. Pour la petite note culture, panna cotta signifie crème cuite.


Pour 4 à 5 verres de panna cotta 
  • 50cl de crème liquide entière
  • 50 à 60g de sucre en poudre (en fonction de votre gout)
  • 2g d'agar-agar
  • 1 gousse de vanille ou à défaut remplacer un peu du sucre en poudre par du sucre vanillé)
  • coulis de framboise 

Délayer au fouet à main la poudre d'agar-agar dans la crème froide. Incorporer également la vanille et le sucre.
Mettre la casserole de crème sur le feux, quand ça commence à bouillir, baisser le feux. Cuire 3 minutes sans cesser de battre. 
Verser la crème dans les verres, attendre qu'ils tiédissent avant de réfrigérer (4-5H pour qu'elle prenne).
Au moment de servir, ajouter le coulis de framboise.



Plus d'infos »

Truffe au chocolat et à la noix de coco

15 sept. 2010
0 Papilles !
Les amoureux de chocolat (juste les amoureux, pas les puristes ...) devraient aimer cette recette. De bonnes et belles truffes qui ne font pas long feu.



Pour une trentaine de truffes
  • 200g de chocolat noir
  • 100g de biscuits type "petits beurre"
  • 1càs de crème fraîche
  • 50g de beurre
  •  30g de noix de coco râpée + noix de coco pour enrober
  • un peu de lait (si nécessaire)


Dans le robot d'un mixeur, émietter les biscuits. Vous devez obtenir une poudre de petits beurre.

Au bain marie, faire fondre le chocolat noir avec le beurre.

Hors du feu, ajouter les miettes de biscuits et bien mélanger à la spatule.
Ajouter la crème fraîche et la noix de coco. Mélanger à nouveaux. 
Si vous trouvez le mélange trop sec, ajouter un peu de lait (je n'en ai pas eu besoin)

Mettre au frigo pour 4h, le temps que les miettes de biscuits et la noix de coco s'imbibent de chocolat. 

A la sortie du frigo, former de petites billes que vous roulez dans de la noix de coco (mettez votre noix e coco dans un sachet congélation, jeter les billes de chocolat dedans, et agiter pour qu'elles en soient complètement habillées.) 

Si le chocolat vous parait trop dur à travailler, laisser tiédir une petite demie heure. 




Plus d'infos »

Hoummos

14 sept. 2010
0 Papilles !
Le hoummos est l'un des nombreux mezze que l'on peut trouver dans la cuisine libanaise. C'est une purée de pois chiches accommodée avec du tahin (purée de sésame) très utilisé dans les mets du pays. Le hoummos prend la forme d'une "tartinade". 
J'ai trouvé la recette dans un petit livre magnifique "Mezze" de Martine Lizambard. 
J'avais des pois chiches déjà cuit dans mon frigo ... on peut vraiment faire des merveilles avec des restes ! ;-) (et j'en ai encore ... j'en ferais un autre mezze libanais, mais pas que libanais ... je vous en parlerais) 




Pour un grand bol de Hoummos (2 fois la quantité qui apparaît en photo) 

  • 350g de pois chiches
  • 1càs de bicarbonate de soude 
  • 15cl de tahin liquide ou 1càs de tahin en bloc
  • Le jus d' 1 citron
  • 1 gousse d'ail
  • Du persil ciselé
  • Paprika
  • Huile d'olive
  • Sel  


Si vous utilisez des pois chiches secs, ne pas oublier de les faire tremper toute une nuit dans un grand récipient d'eau froide avec 1càc de bicarbonate de soude. 

Égoutter et mettre dans un faitout avec le reste de bicarbonate. Couvrir largement d'eau et amener à ébullition. Baisser le feu, écumer, et laisser cuire 1h30 à 2h jusqu'à ce qu'ils soient tendres. 

Écraser l'ail. 
Égoutter les pois chiche (les rincer si vous utiliser des pois chiche en conserve) et les mettre dans le bol d'un robot. Mixer avec le tahin, le jus de citron et l'ail jusqu'à l'obtention d'une purée parfaitement onctueuse. (j'ai personnellement eu besoin de rajouter 4càs d'eau parce que j'ai utilisée du "tahin en bloc"  ... et pas du "tahin liquide") Saler si nécessaire.

Mettre le hoummos dans un plat, verser un peu d'huile d'olive au centre, saupoudrer de paprika et de persil ciselé autour.
Servir avec de la pitta (galette de pain libanaise qui tiendra lieu de tartine) 




Plus d'infos »

Briouat au poulet

0 Papilles !
Après la version à la viande hachée, je vous propose celle au poulet que j'ai improvisé pour les ftour des derniers jours de ramadan. J'ai pris un risque en utilisant des produits que je n'ai l'habitude ni de cuisiner ni de manger. Malgré mes craintes, c'était très bon et ça a plu à tout le monde à la maison. Je devrais prendre plus de risques ... ;-)


Pour 20 briouat
  • 3 escalopes de poulet 
  • 1 oignon
  • 3-4 pommes de terre
  • 3 oeufs durs
  • 1càc de câpres
  • 1càs de tomates séchées coupées en petits morceaux 
  • 2 poignées de fromage rapé
  • 1/2 càs de basilic séché 
  • Sel, Poivre
Émincer l'oignon et le faire suer dans du beurre. Découper le poulet en petits cubes et l'ajouter aux oignons. Saler, poivrer. Laisser dorer. 
Peler les pommes de terre et les couper en dès, les cuire dans de l'eau salée (vous pouvez cuire les pommes de terre entières et les peler/découper qu'une fois cuites, c'est comme vous préférez).

Dans un récipient, mélanger le poulet/oignon avec les morceaux de pomme de terre, les câpres, les tomates séchées, les oeufs durs coupés en cubes également, le fromage, le basilic. Bien mélanger. Rectifier l'assaisonnement si nécessaire. 

Passer au pliage des feuilles de brick. 
Pour cela je vous renvois à ma précédente recette de briouat à la viande hachée, il y a des explications et des photos. 

Badigeonner les briouat de beurre fondu et cuire au four à 180°. Quand elles sont toutes dorées, les sortir et déguster immédiatement ! Les bricks se mangent chaudes, la feuille devient élastique et pas très agréables quand elle refroidit. 
Plus d'infos »

Makrout

9 sept. 2010
3 Papilles !
Un losange de semoule au coeur de pâte de datte. Je crois que je peux dire que c'est ma pâtisserie orientale préférée ... ! Je les trouve juste parfaits !  




Pour une quarantaine de makrout
  • 1kg de semoule moyenne
  • 250g de beurre fondu
  • 500g de pâte de dattes
  • 1/2càc de cannelle
  • Eau de fleur d'oranger
  • Miel  
La veille, préparer la semoule en la mélangeant avec le beurre fondu. Bien malaxer avec les mains pour que tout les grains de semoule soient enduis de beurre. Filmer et laisser reposer toute la nuit. 

Préparer la pâte de datte. La mettre dans un récipient et l'aromatiser avec la cannelle. Malaxer avec vos doigts pour bien incorporer la cannelle. Former de longs boudins très fins que vous laissez de côté.

Dans un bol, mélanger 2/3 d'eau pour 1/3 d'eau de fleur d'oranger (environ). 
Prendre 2 - 3 grosses poignées de semoule que vous transvasez dans un autre récipient (on ne mouille pas toute la semoule d'un coup, cela ne sert à rien puisque la semoule absorbe très vite). Mouillez-le avec un peu du mélange eau/fleur d'oranger. Mettez de l'eau petit à petit, pour ne pas en mettre trop (ça les rendrait dur après cuisson). Pour savoir combien en mettre, il suffit que la semoule puisse être assemblée sans que les grains de semoule retombent. Ceci étant dit, si vous ne mouillez pas assez, dès qu'ils seront plongés dans la friture ils vont se décomposer. C'est délicat. 
Déposer la semoule "mouillée" sur le plan de travail, et l'assembler en formant une longue bande de 4cm de large (ou un peu moins large que votre empreinte), et haute sur 3cm (à titre indicatif). Avec le côté long de l'empreinte à makrout ... 


.... creuser une "tranchée" tout le long de la bande de semoule. Ça va faire craqueler légèrement les cotés (sans tout casser non plus ;-). Déposer un boudin de pâte de datte dans la tranchée. En mettant vos deux doigts et votre pouce de part et d'autres du bloc, vous rabattez la semoule sur le haut de la pâte de datte pour refermer. Normalement vous ne devriez pas voir, par transparence, la pâte de datte. Si certaines zones sont foncées, ajouter un peu de semoule mouillée dessus. Du plat de la main, tasser légèrement. Avec le dos d'un grand couteau, lisser le dessus. En principe, à ce stade, votre bloc est légèrement plus large qu'au début (avant de mettre la datte) et moins haut (environ 2cm). 
Poser l'empreinte à makrout sur le dessus, appuyer fort. Ça déborde légèrement sur les côtés, sans relever l'empreinte, couper (avec le couteau qui vous a servi à lisser) ce qui dépasse de part et d'autre et lisser en passant la lame du couteau. Relever l'empreinte. Si votre bande est plus grande que l'empreinte, il suffit de refaire la même opération une deuxième ... une troisième fois, les unes à côté des autres, en veillant ne pas faire chevaucher le décor. les makrout ont alors la largeur de votre empreinte, et la hauteur : 1,5cm à peu près.

Découper les makrout en suivant les lignes qu'à délimitée votre empreinte. Prendre chaque makrout, lisser un peu avec vos doigts si des grains de semoule sortent ça et là, et le déposer sur un plateau ou une assiette que vous couvrirez pour que ça ne sèche pas trop.

Les chutes de semoule que vous avez découpée, remettez les dans la semoule mouillée, et mélangez la avec. les chutes de droite et de gauche, qui contiennent un peu de datte, séparez la semoule et la remettre dans le reste. La datte qui est un peu "salit" vous la mettez de côté, ne la remettez pas dans le reste de datte. 

Quand tout les makrout sont fais, passer à la cuisson. 
Faire chauffer de l'huile dans une poêle ou une sauteuse. Faire chauffer également du miel dans une casserole. Aromatisez-le avec un bouchon d'eau de fleur d'oranger (ajuster en fonction de la quantité de miel chauffé). 
Frire les makrout à feux moyen, quand ils ont une couleur ambré (retournez les en cour de cuisson), baisser le feux et les sortir un à un avec une fourchette, les déposer dans le miel. Les enrober complètement de miel et les sortir dans une passoire posé sur une assiette. 



Déguster quand c'est froid. 


Avec cette recette je re-participe une deuxième fois (vu apparemment c'est autorisé ;-) au concours de Hanane





Plus d'infos »

Bouchées de dattes

1 Papilles !
Sans cuisson ... ça aussi c'est un coup de coeur ! Une recette piquée à Alia




Pour une trentaine de bouchées 

  • 200g de dattes dénoyautées (comptez 230g de dattes entières) 
  • 100g d'amandes émondées
  • 100g de cerneaux de noix 
  • 2càs de miel 
  • 1/2càc d'eau de fleur d'oranger 
  • 1/2càc de cannelle 
  • Noix de coco

Cuire les dattes à la vapeur (sans forcément couvrir) pendant 30min. 
Dans deux poêles, faire torréfier les amandes et les cerneaux de noix jusqu'à ce qu'ils soient dorés. 

Mixer ensemble les dattes et les fruits secs pour former une pâte. Diviser le mélange en deux pour que votre robot mixe bien. Et soyez patients, ça prend un peu de temps. 
Lorsque vous avez une belle pâte, ajoutez-y le miel, la cannelle et l'eau de fleur d'oranger. Mélanger bien pour que tout soit incorporé.  

Verser de la noix de coco dans un sachet congélation.
Former de petites boules que vous mettez dans la noix de coco, agitez le sachet ... et disposer dans des caissettes. 
Plus d'infos »

Gaufrettes coeur sablé

0 Papilles !
C'est bientôt l'Aid, et à cette occasion j'ai fais plusieurs sortes de petits gâteaux. Notamment ces gaufrettes coeur sablé, relativement simples et rapides à confectionner, et ils sont très bons ! (L'un de mes coups de coeur avec les crousti-fondants et d'autres ...). L'intérieur est sablé, et l'extérieur est fait à partir de gaufrettes qu'on achète en supermarché. C'est une recette que font quasiment toutes mes voisines, autant dire qu'elle a du succès. 


Pour une cinquantaine de petits gâteaux
Le biscuit

  • 500g de farine
  • 5 portions de vache qui rit
  • Beurre fondu à ajuster en fonction de la farine utilisé (j'ai eu besoin de 300g de beurre)

Autour du biscuit

  • Miel (prévoir 300 à 400g)
  • 1 paquet de gaufrettes à la vanille (je parle de ce type de gaufrettes cliquez ici)
Préparer la pâte à biscuit en mélangeant bien le fromage avec la farine. Le fromage doit être complètement lié à la farine et former du sable fin. Ajouter petit à petit le beurre fondu. Lorsque la pâte peut-être étalée sans s'effriter, elle est prête. Elle est donc très grasse !

Préchauffer le four à 180° (th6)
Sur un plan de travail fariné, déposer la pâte et l'étaler en l'écrasant doucement avec la paume de la main, sur une épaisseur de 1cm environ. Formez un grand carré ou rectangle, histoire de pas avoir trop de chutes à cause des arrondis. 
Avec un couteau, découper des rectangle d'à peu près 3 à 4cm de long sur 2cm de large. Disposer les petits rectangles sur une plaque de cuisson (qui n'a pas besoin d'être graissée, ça ne collera pas) sans nécessairement les espacer. Personnellement j'ai tout fait cuire en une fournée ! 
Cuire une dizaine de minutes (voire un peu plus). Ils sont légèrement doré sur le dessus, et au toucher c'est sec. Quand ça commence à sentir bon le biscuit, je vous conseille de doubler la plaque .... pour que ça ne cuise pas de trop en bas.
Attendre qu'ils refroidissent. 

Sortir les gaufrettes de leur paquet et les découper en petits morceaux dans le bol de votre robot. Avec le bouton , réduisez-les en miettes, en évitant de former trop de poudre. Il doit rester des petits morceaux de gaufrettes, pas trop gros, comme sur la photo. Transvaser dans un récipient creux.

Dans un récipient (casserole ou récipient creux allant au micro-onde, vous choisirez ...) faire chauffer le miel. Prendre un petit biscuit et le laisser tomber dans le miel chaud (et donc liquide) l'enrober complètement et le ressortir à l'aide d'une fourchette. Le vêtir complètement de gaufrettes en miettes.

!!!! Une mise en garde de la plus haute importance ! ( ;-)
Le miel doit constamment être LIQUIDE. C'est pour ça qu'il va falloir le chauffer régulièrement. Lorsque vous voyez de grosses gouttes de miel se former quand vous égouttez le biscuit, il faut le re-réchauffer. Autrement vos biscuits vont casser dans le miel ... se sont des sablés, je vous laisse imaginer l'état de votre miel si une telle catastrophe devait arriver ;-). C'est pour ça que je dis plus haut : vous choisirez casserole ou récipient allant au four micro-onde ... en fonction de votre préférence. 
J'ai eu à réchauffer le miel (c'est très rapide, c'est pas vraiment contraignant) une bonne demi douzaine de fois. Donc il faut être rapide quand vous trempez dans le miel pour en tremper le plus possible tant que c'est liquide, histoire de pas perdre de temps à réchauffer encore et encore ... 



Plus d'infos »

Crousti-fondants

7 sept. 2010
2 Papilles !
Des petit gâteaux pour lesquels je n'arrive pas à trouver de qualificatif tellement ils sont bons et beaux ! Une photo et une recette que vous pourrez refaire valent mieux qu'un long discours ! 


Pour une grande assiette de crousti-fondants 
Le gâteau fondant
  • 250g de beurre mou
  • 250g de sucre glace
  • 14g de levure chimique 
  • 8 jaune d'oeufs 
  • Fécule de pomme de terre (j'en ai eu pour 550g) 

La surface croustillante
  • Chocolat noir (j'en ai eu pour 900g quasiment ... eh oui c'est beaucoup !)
  • Un paquet de corn flakes 
A la main, bien mélanger le beurre, le sucre glace et les jaunes d'oeufs. Vous obtenez une crème. Ajouter ensuite la levure chimique et la fécule de pomme de terre (petit à petit, et les 550g ne sont là qu'à titre informatif, dès que la pâte est assez ferme pour former des grosses billes c'est que la pâte est prête, ne la faites pas trop ferme)  

Préchauffer le four à 180° (th6)
Former de grosses billes (de la taille d'une noix environ) et les déposer sur un plateau ni beurré ni huilé ! (si vous graissez le plateau, vous allez vous retrouver avec des billes migratrices ;-), elles glissent et se collent les unes aux autres, "j'ai mis 3 plateaux" à comprendre où j'avais fauté) Espacez-les bien. 
Cuire une dizaine de minutes, un peu moins (surveiller bien la cuisson, 4 min en bas, et en haut avec la fonction grill dès que ça dore un peu vous les sortez). Ils seront encore un peu mou. 
Les laisser tiédir avant de les décoller délicatement.

Finition
Entre deux tissus, casser les corn flakes avec le poing pour avoir de petits morceaux (pas des miettes).
Quand elles sont complètement froide vous pouvez les enrober de chocolat fondu (que vous pouvez détendre avec un peu de beurre si vous voulez) et les habiller de corn flakes. Déposer sur une assiette et laisser durcir. 

C'est très très bon ! La maizena est naturellement parfumée, je trouve le goût des biscuits vraiment très fin. 
J'espère juste qu'il en restera encore pour le jour de l'Aid ! :-)
Plus d'infos »

Lait d'amande

5 sept. 2010
2 Papilles !
Une boisson très douce, et qui se boit bien fraîche. 



Pour 1L de lait d'amande

  • 150g d'amandes entières ou en poudre
  • 80cl de lait froid (800g)
  • 16cl d'eau froide (160g)
  • 1/2càc d'eau de fleur d'oranger 
  • 1 à 2càs de sucre en poudre
Mixer tout les ingrédients ensemble. 
Filtrer pour enlever la poudre d'amande. 
Et consommer ! 

Attention à la fleur d'oranger, si vous en mettez de trop, ça masquera complètement le goût de l'amande.

Variante
Si vous n'aimez pas la fleur d'oranger, vous pouvez remplacer le sucre par 2 sachets de sucre vanillé. 

Plus d'infos »

Roses des sables

0 Papilles !
Une petite friandise extrêmement simple à réaliser. Les roses des sables sont ces petits tas marrons. En blanc avec la perle argentée c'est une autre friandise que j'ai déjà présentée, les Bouchées coco.




Pour une grande assiette de roses des sables
  • 200g de chocolat noir (ou au lait si vous préférez) 
  • 100g de corn flakes
  • 50g de beurre
  • 25g de sucre glace 
Faire fondre au bain marie, le chocolat et le beurre. Hors du feu, ajouter les corn flakes et le sucre. Bien mélanger jusqu'à ce que les corn flakes soient complètement recouverts de chocolat. A l'aide de deux petites cuillères, déposer des petits tas dans des caissettes. Laisser reposer dans un endroit frais. 

Variantes 
Pour avoir un peu le goût de snickers, remplacer 50g de corn flakes par 50g de cacahuètes concassées. 

Plus d'infos »

Madeleines

1 Papilles !
Les madeleines maison n'ont rien à voir avec les madeleines du commerce. Le parfum que ça dégage à la cuisson ... hum ! 
Le seul inconvénient, c'est qu'aussitôt démoulées ... elles sont aussitôt englouties. 
C'est la recette de Françoise Bernard dans un magnifique livre "Le meilleur des desserts". Un livre où Sébastien Gaudrard et elle-même, partage chacun à leur tour une recette d'un même dessert, avec des petites astuces et idées sympas.


Pour une trentaine de madeleine
  • 3 oeufs
  • 180g de sucre en poudre
  • 180g de beurre très ramolli
  • 180g de farine
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 1càc de levure chimique
  • 1 pincée de sel

Dans l'idéal, préparer la pâte à madeleine la veille, voire l'avant veille. Si ce n'et pas possible, veiller à ce que la pâte repose au frigo. C'est le choc thermique, pâte froide, four très chaud, qui permet d'avoir cette jolie bosse propres aux madeleines.

Battre au fouet électrique les oeufs, les sucres et la pincée de sel, jusqu'à avoir une crème blanchâtre. 
A l'aide d'une cuillère en bois ou d'une spatule, incorporez à ce mélange la farine et la levure tamisées. En dernier lieu incorporer le beurre ramolli. Travaillez vigoureusement pour obtenir un mélanger très lisse. 

Préchauffer le four à 220° (th7-8)
Beurrer et fariner la plaque à madeleine. Déposer 1càc bombée de pâte dans chacune des alvéoles (remettre la pâte au frigo !). Mettre au four. Après 5min de cuisson, baissez la température à 200° (th6-7) pendant encore 7-8min. La coloration lors de la cuisson est un bon indicateur, les madeleines doivent être légèrement dorés en surface. 
Démouler au sortir du four. Laisser refroidir le moule (au frigo c'est plus rapide) avant de lancer une deuxième fournée.


Pour couvrir vos madeleines de chocolat (ça ne sera possible que pour la dernière fournée), déposer un carré de chocolat dans chaque alvéole, remettre la plaque dans le four encore chaud. Au bout de 5min le chocolat est fondu, sortir la plaque et remettre les madeleines dans leurs alvéoles. Déposer la plaque au frigo, ça va se solidifier. C'est délicieux avec du chocolat !! 


Plus d'infos »

Baklawa aux amandes

4 sept. 2010
1 Papilles !
Miam miam les baklawa, je suis dingue de cette pâtisserie ! Et c'est pas supra compliqué à confectionner, ça demande un peu de temps et d'organisation. 



Pour un grand plateau de baklawa (35x25)
La pâte

  • 1 paquet de pâte filo ( une vingtaine de feuille) 
  • Beurre fondu (beaucoup de beurre ... prévoir 500g environ)
La garniture
  • 750g d'amandes émondées et moulues (prévoir 1kg si votre plateau est plus grand)
  • Sucre en poudre (pas beaucoup, il y a le miel qui sucre déjà bien assez)
  • Cannelle (à votre goût)
  • Eau de fleur d'oranger 
  • 500g de miel
Une astuce pour émonder les amandes, les plonger dans une casserole d'eau bouillante pendant quelques minutes, égoutter, et la peau part toute seule en pinçant de vos deux doigts (attention aux amandes sauteuses ;-) 
Pour indication, les amandes doivent être moulues de façon à avoir une "poudre" d'amande un peu plus épaisse que des grains de couscous. Eviter les gros morceaux d'amandes c'est pas terrible à la dégustation. Et surtout, le but c'est qu'il y ait de quoi absorber le miel.

Commencer par préparer la garniture. Mélanger les amandes moulues avec le sucre, la cannelle et de l'eau de fleur d'oranger. Tout se fait à l'oeil, donc gouter pour ajuster. 

Beurrer généreusement le plateau (à bords hauts). Placer une feuille filo qui doit dépasser un peu sur les côtés. Avec un pinceaux, badigeonner la feuille de beurre. Placer une autre feuille filo par dessus, la beurrer également .... recommencer jusqu'à avoir constitué un joli feuilletage (8 à 10 feuilles de pâte filo superposées les unes sur les autres avec à chaque fois du beurre fondu). 
Disposer la garniture aux amandes sur toute la surface, de façon homogène. Faites attention à ce qu'elle ne soit pas trop épaisse. Faites en sorte qu'elle fasse 3 à 3,5cm max ! Trop de garniture tue la garniture autrement. 
Placer une feuille filo, la badigeonner de beurre, en placer une autre .... de la même façon que pour le bas jusqu'à constituer un feuilletage. 
Découper des losanges à l'aide d'une empreinte à baklawa (comme celle-ci http://storage.canalblog.com/68/08/246082/13531102.jpg) ou au couteau. Vous pouvez également découper en carré (mais c'est moins joli je trouve). Une étape délicate ...
Planter une amande émondée au centre de chaque baklawa, parce que c'est bon et joli, mais aussi pour maintenir le feuilletage supérieur collé à la garniture. Sur la photo, je n'avais pas réservé d'amandes, j'ai utilisé des noisettes. 
Arroser de 250g de beurre fondu. Enfourner à 180°c jusqu'à ce que ça soit entièrement doré. 
Avant la fin de la cuisson, faire chauffer le miel et l'aromatiser avec un peu d'eau de fleur d'oranger. 
Dès la sortie du four, arroser les baklawa. Le miel sera entièrement absorbé. 
Ce n'est que le lendemain, que vous pourrez finir de re-découper les baklawa avant de les enlever très délicatement pour les mettre dans leur caissette.  

Maintenant j'en veux ! 
Plus d'infos »

Chaussons au poulet et au poivron

4 Papilles !
En faisant un petit tour chez 1001saveurs hier soir, je suis tombée sur ces jolis chaussons, qui m'ont eu l'air très appétissants. Je me suis empressé de les faire aujourd'hui. La pâte est EXTRA moelleuse, c'est vraiment agréable en bouche ! Je garde cette recette de pâte pour d'autres farces. 



Pour une dizaine de chaussons
La pâte 

  • 3 verres de farine
  • 1càc bombée de levure fraîche 
  • 1 tasse de lait tiède (ou 3càs de lait en poudre)
  • 4càs d'huile d'olive
  • 1càc de sel
  • 1càc de sucre

Faire dissoudre la levure avec le sucre dans un peu d'eau. 
Mélanger tout les ingrédients pour obtenir une pâte souple que vous pétrissez quelques minutes. Couvrir et laisser doubler de volume (1H). 

Pendant ce temps ...


La garniture 

  • 3 escalopes de poulet
  • 1 poivron
  • 1 oignon
  • 1càs bombée de crème fraîche
  • 2càc d'épices pour poulet (ou autre épices de votre choix ... gingembre, curcuma, paprika)
  • 1 petit bouquet de coriandre
  • Sel, poivre 

Pour la finition
  • 1 jaune d'oeuf pour dorer
  • Graines de sésames 
  • Fromage râpé

Peler et émincer finement l'oignon. Le faire suer dans une poêle avec un peu d'huile d'olive. 
Laver, ôter les pépins et les filaments blancs du poivron. L'émincer également en petits cubes. L'ajouter aux oignons. 
Couper le poulet en petits cubes et l'ajouter dans la poêle. Saler, poivrer, épicer. Laisser cuire une quinzaine de minutes (sans couvercle, pour ne pas avoir de jus).  
Hors du feu, ajouter la coriandre ciselée, et la crème fraîche, mélanger. La farce et prête. 

Préchauffer le four à 180° (th6)
Chasser l'air de la pâte. Diviser en petites boules de la taille d'une clémentine. Les disposer sur un linge que vous pouvez rabattre sur les boules de pâte (pour éviter qu'elles ne sèchent). 
Aplatir une boule en ovale. Disposer un trait de farce sur la longueur. Faire une incision (dans la longueur toujours) de part et d'autre de la farce. Rabattre les morceaux en laissant le centre ouvert. (si mon explication n'est pas claire, je vous invite à aller jeter un coup d'oeil chez 1001 saveurs, le lien ci-dessus, elle a mit des photos de la procédure à suivre.)
Disposer les chaussons sur un plateau huilé. 

A l'aide d'un pinceau, badigeonner de jaune d'oeuf, parsemer de quelques grains de sésames et de fromage râpé. 
Enfourner pour 20 min de cuisson. 
Plus d'infos »
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Rechercher

S'inscrire à la newsletter

 

© 2010 Ça titille les papilles !